jeudi 14 novembre à 19h : rencontre avec Philippe Bonnin

Le cadeau de Miss Tic sur la devanture des Traversées!

"Je n’avoue pas, je me déclare. Oui, je me suis fait un nom, MISS TIC. Une nuit au pied du mur, j’ai refusé les yeux ouverts ce que d’autres acceptent les yeux fermés."

82 premiers romans pour la rentrée littéraire, c'est autant de promesses de nouveaux talents. Nous serons heureux de partager avec vous nos découvertes, qui s'étofferont au fil de nos lectures des prochaines semaines.

Les romans de la rentrée littéraire prennent place sur nos tables, nombreux, variés. Nous avons mis le temps des vacances à profit pour lire et vous proposons une première sélection de ceux que nous avons particulièrement aimés.

 

 

L'Irlande, une terre de brumes et de pluies, la « verte Erin » aux paysages encore préservés,  l'humour si particulier de ses habitants, la musique et les chansons, les traces indélébiles des drames de l'histoire, famines, guerres civiles, exil...

Ce petit pays a donné naissance à nombre de grands écrivains, dont quelques génies de la littérature universelle.

Cet été, au moment où le Brexit menace de rétablir une frontière entre le Sud et le Nord, nous avons voulu vous présenter la richesse de la littérature irlandaise, les chefs-d'œuvre d'hier comme les promesses d'aujourd'hui. Bonnes lectures.

Aux frontières du reportage et de l'essai, à la lisière de la réalité et de la fiction, la littérature du réel est aujourd'hui bien représentée dans les librairies. Extrêmement diverse dans ses thèmes comme dans ses constructions, elle ne se laisse pas facilement cerner.

Nous vous proposons une sélection de textes qui nous l'espérons en montre la diversité et la richesse. Et pour mieux en définir les contours, nous recevons le jeudi 20 juin à 19h deux éditeurs qui consacrent leur travail à la faire connaître : Clara Tellier Savary, pour les éditions Goutte d'Or, et Adrien Bosc, pour les éditions du Sous-Sol.

En ce printemps maussade et frisquet, nous vous proposons une sélection de livres qui, nous l'espérons, vous feront sourire et rire.

 

 

 

 

En 2019, la librairie Les Traversées accueille en résidence l’écrivain belge Stéphane Lambert, auteur de plusieurs livres sur des artistes et des écrivains (Rothko, Monet, Nicolas de Staël, Goya, Caspar David Friedrich, Beckett, Melville et Hawthorne). Sensible aux liens qu’entretiennent l’écriture et les autres modes de création, il proposera une série d’événements sur le thème « écrire l’art » dans la librairie et dans d’autres lieux. 

L’art est une grande source d’inspiration dans la littérature contemporaine. Le cycle veut montrer la vitalité et la diversité des échanges entre les mots et les images. Ce sera l’occasion d’entendre des écrivains raconter comment l’art joue un rôle dans leur processus de création et dans leur rapport au réel, de découvrir la démarche d’artistes utilisant l’écriture dans leur travail visuel, de se rendre dans des espaces où se fabrique la création au quotidien, de décloisonner les genres et les disciplines. 

Nous vous proposons quelques ouvrages choisis par Stéphane Lambert qui permettent de mieux comprendre son projet.

 

Est défini par Henry Poulaille, fondateur du « Groupe des écrivains prolétariens de langue française », connu aussi sous le nom d'« école prolétarienne », comme auteur prolétarien tout auteur :

- né de parents ouvriers ou paysans

- autodidacte (ayant quitté tôt l'école pour travailler, ou à la rigueur ayant bénéficié d'une bourse - en général pour devenir instituteur dans le système primaire, « l'école des pauvres », à l'époque où deux systèmes scolaires cohabitaient)

- et qui témoigne dans ses écrits des conditions d'existence de sa classe sociale.

La littérature prolétarienne, entendue comme « des écrivains s'intéressant au prolétariat, et écrivant sur lui », ne se résume donc pas au groupe initié par Henry Poulaille dans les années 1930.

Elle s'est développée et continue son expression sous des formes diverses et hors de toute « école littéraire ».

En voici une sélection.

empty