Nulle part, mais en irlande

Nulle part, mais en irlande

À propos

" belles têtes d'irlandais dans les rues de killarney. D'un certain âge. des têtes conformes à la tradition et qui, au-delà du folklore touristique, donneraient à n'importe qui manie vaguement le crayon l'envie d'écrire et de conserver ces personnages dans les mots. on ne s'attache pas à repérer d'abord les faces qui affichent leur alcoolisme. ici, c'est un penchant qui ne s'avoue pas, mais se clame et se trompette. il met tant de sincérité dans la laideur que là encore, parce qu'on est en irlande, on se sent en confiance. Des trognes aussi évidentes et qui témoignent d'une impeccable assiduité au pub ne savent plus mentir. la caricature est une innocence brute. " dans ce récit de voyage fort peu héroïque - camping et vélo -, l'auteur s'attache à montrer des spectacles qui n'ont pas lieu et des êtres sans grandeur dont, en amoureux comblé de la langue, il sait faire une véritable matière littéraire.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Littérature générale

  • EAN

    9782868533647

  • Disponibilité

    Indisponible

  • Nombre de pages

    143 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    256 g

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Franz Bartelt

Né en Normandie, vit dans les Ardennes. Travaille plusieurs années dans une usine de papier puis écrit des pièces de théâtre et publie son premier roman, Les fiancés du paradis, en 1995. Il obtient le Goncourt de la nouvelle en 2006 pour Le Bar des habitudes. Ecrivain habitué de Gallimard (La Blanche), du Dilettante. Dispose d'un fan club grand public et d'un fan club libraires.

empty