La banalité du bien, l'histoire de Giorgio Perlasca

À propos

En 1944, Giorgio Perlasca se rend, pour des raisons professionnelles, à Budapest et assiste aux violences commises sur les Juifs et à l'assassinat d'un enfant. Il est bouleversé, révolté, écoeuré. Il va alors organiser la protection des Juifs, en leur délivrant des cartes d'identité espagnole. Perlasca s'appuie sur son sens de l'organisation hors du commun, sa colère et son indignation : il aménage les maisons refuges, se met en lien avec les diplomates, descend tous les jours dans la rue pour s'assurer que tous aient de quoi manger et s'interpose entre les nazis, les croix fléchées hongroises et les Juifs. Deaglio raconte son histoire, il inscrit Perlsaca à la fois dans son quotidien et dans l'Histoire en train de s'écrire. Ce livre réimprimé 8 fois en Italie, vendu à 150 000 exemplaires, objet d'une adaptation télé vue par 13 millions personnes, est pour la première fois traduit en français.


Rayons : Littérature > Biographie / Témoignage littéraire > Biographie


  • Auteur(s)

    Enrico Deaglio

  • Éditeur

    Les Editions Du Portrait

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Date de parution

    19/01/2024

  • EAN

    9782371200517

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    300 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    1.8 cm

  • Poids

    280 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Enrico Deaglio

  • Naissance : 1-1-1947
  • Age : 77 ans
  • Pays : Italie
  • Langue : Italien

Enrico Deaglio est né en 1947 à Turin. Journaliste, il collabore à de nombreux titres comme Panorama, La Stampa,
Epoca, ou l'Unità. Il a signé de nombreux livres dont La Fiat com'è (1975), La mafia, l'Italia (1993), Bella ciao
(1996), et Patria, l'histoire sociale de l'Italie de 1969 à 2019.

empty