Et pourquoi moi je dois parler comme toi ?

Et pourquoi moi je dois parler comme toi ? (préface de Jean-Pierre Simeon)

À propos

Anouk Grinberg compose un recueil de textes d'art brut. Les mots de ceux considérés comme fous ou idiots et malmenés par la société sont libres, emplis de joies pures, de rage, de couleurs, de désirs. L'enfance est partout, le réel n'est pas si réel, ils dialoguent avec les esprits et parlent couramment la langue du chaos. Il s'agit bien de littérature alors qu'aucun d'eux n'était cultivé, et ne prétendait faire de l'art.
Presque tous ces auteurs ont écrit pour qu'on les libère, presque tous l'ont fait pour rien et pour personne, car leurs lettres n'ont pas été lues, pas transmises aux destinataires. Les familles avaient le dégout de leur fou, et les médecins rangeaient dans des tiroirs ces missives qui dérangeaient. Ils ont eu la pulsion d'écrire, comme on a la pulsion de la vie. Ils se fichaient d'écrire « comme il faut » ; ils obéissaient à d'autres lois, inventaient des langues pour se tenir au plus près d'eux-mêmes.
Avec les écrits bruts, on est à la source de pourquoi l'écriture vient, pour faire monter la vie, pour s'ébrouer du malheur et en faire des feux de camps, pour faire vivre l'esprit.
Ces êtres à fleur de peau parlent de nous, et parlent dans des langues qui méritent une vraie place dans la littérature, pas seulement celle des fous. Ils ont inspiré les surréalistes et bien d'autres encore dont quelques poèmes parsèment ce livre.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782368906828

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    252 Pages

  • Longueur

    20.6 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    1.8 cm

  • Poids

    368 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Anouk Grinberg

Anouk Grinberg commence jeune sa carrière d'actrice. À treize ans, elle monte sur les planches sous la direction de Jacques Lassalle. Elle tourne avec Olivier Assayas et Philippe Garrel, puis rencontre Bertrand Blier qui la révèle au grand public. Elle reçoit l'Ours d'argent de la meilleure actrice à la Berlinale de 1996 pour Mon homme. Également artiste plasticienne, elle expose depuis 2009. Après les "Lettres à Missy", "La Vagabonde" est le deuxième texte de Colette qu'elle lit pour la Bibliothèque des voix.

empty