Les cendres d'Angela

Les cendres d'Angela

Traduction DANIEL BISMUTH  - Langue d'origine : ANGLAIS (ETATS-UNIS)

À propos

Si l'Irlande est l'enfer, Brooklyn est son antichambre. La Grande Dépression, le chômage, la mort d'une fillette ont fait retraverser l'Atlantique aux McCourt. Frank a quatre ans et ne connaît de Limerick que les chants joyeux de sa mère. Il ignore encore la faim, le froid, les puces, le chapardage et la mendicité. Et la pluie, partout, toujours, insinuante, comme le poids du péché. Balade au coeur d'une enfance irlandaise, au temps des cendres que viendront bientôt chasser les rayons du soleil.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Biographie / Témoignage littéraire

  • EAN

    9782266205276

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    538 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    3 cm

  • Poids

    280 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Frank Mccourt

Né à Brooklyn en 1930, Frank McCourt part pour l'Irlande avec ses parents à l'âge de quatre ans. À dix-neuf ans, il refait la traversée en sens inverse. Il s'installe à Manhattan et, tout en suivant des cours du soir, exerce divers métiers. En 1959, il commence à enseigner, d'abord dans un lycée professionnel puis à la prestigieuse Stuyvesant High School. C'est seulement à la retraite qu'il décide d'écrire ses Mémoires et va connaître un succès phénoménal à l'âge de soixante-six ans avec Les Cendres d'Angela (Belfond, 1997 ; J'ai Lu, 2001), prix Pulitzer 1997, adaptées au cinéma par Alan Parker en 2000. Suivra C'est comment l'Amérique ? (Belfond, 2000 ; Pocket, 2002), deuxième volet d'une trilogie qui s'achève avec Teacher man. Frank McCourt est décédé en 2009 à New York.

empty