/

Déjà lu ?

Donnez votre avis

Recommandez ce produit

Clés des songes et sciences des rêves ; de l'Antiquité à Freud

,

Liste

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Donnez votre avis

Au cours de l'histoire occidentale, les clés des songes se sont proposées d'apprendre à interpréter certains rêves en leur donnant un sens prémonitoire. Ce livre collectif porte sur l'histoire, de l'Antiquité à Freud, d'un genre d'écrit qui revendique l'héritage de l'art d'interpréter les songes (ou onirocritique) grecque. Il se veut résolument historique et fait appel à des spécialistes reconnus de chaque période étudiée. Il s'agit de suivre, selon un fil chronologique, ce genre d'écrit bien particulier, très lu et très vendu encore aujourd'hui, sur lequel il n'y a pas eu, jusqu'à présent, de travaux de cette ampleur. Les différents chapitres de cet ouvrage illustré explorent le style et la forme, mais aussi les usages médicaux, pratiques, prophétiques, ésotériques, religieux, personnels, ludiques, qu'ont pu avoir les clés des songes. À travers ce parcours, se dessine l'histoire d'une tradition et d'une mémoire qui se sont transmises, sédimentées et transformées, mais aussi celle d'un infléchissement de longue durée, plus ancien que ce que l'on pourrait croire. L'idée que certains rêves puissent être signes et causes de l'avenir s'est en effet déplacée aux marges de la science légitime et les clés des songes ont été rejetées dans le domaine du populaire et du superstitieux. Mais l'onirocritique a été, au même moment, partiellement réhabilitée par Freud, qui a voulu développer une nouvelle pratique et un nouveau savoir redonnant sens à toutes les visions et voix nocturnes en fonction du passé et non de l'avenir du rêveur. Ce livre s'adresse à la fois à des spécialistes des périodes données en ce qu'il permet de situer chaque chapitre dans son contexte historique et de comparer les époques, à des historiens plus généralement intéressés par l'histoire culturelle, notamment du livre, des représentations et des croyances. Mais il peut aussi intéresser des spécialistes des sciences humaines - tels que des anthropologues, des psychologues, des psychiatres et des psychanalystes, des littéraires et des physiologistes, ainsi que, plus largement, un public cultivé.


empty