Avec vue sur l'Arno

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Avec vue sur l'Arno

Traduction Charles Mauron  - Langue d'origine : Anglais

Liste

Miss Bartlett ne s'en remet pas : pour son premier voyage à Florence, sa jeune cousine Lucy devait bénéficier d'une chambre avec vue. Comment la Signora Bertolini, tenancière de cette pension, a-t-elle pu si cruellement les décevoir ? Tandis que la jeune fille et son chaperon accusent ce terrible coup, M. Emerson et son fils George, également pensionnaires, ont l'impertinence de proposer leurs chambres, qui, elles, ont vue sur l'Arno. Après maintes péripéties et grâce à l'entremise de M. Beebe - curé doté d'un fort sens de l'à-propos -, on procède à l'échange. Son éducation prévient Lucy contre les Emerson, mais son instinct lui suggère que le mal n'est pas grand... Dieu sait quelles passions l'Italie peut éveiller chez la jeunesse. De retour en Angleterre, Lucy est assaillie de doutes et d'interrogations, qui l'embarrassent encore davantage lorsque le hasard place à nouveau George Emerson sur sa route. Avec finesse et humour, E.M. Forster livre ici une délicieuse satire des préjugés et convenances ridicules qui contraignent les affinités naturelles. Au monde terne et étriqué, côté cour, s'oppose l'évasion promise par cette fameuse vue. Le combat intérieur de Lucy pour dépasser ce confinement et affirmer ses désirs est une ode délicate et sensible à la liberté.

  • EAN 9782221144657
  • Disponibilité Épuisé
  • Nombre de pages 364 Pages
  • Longueur 18 cm
  • Largeur 12 cm
  • Épaisseur 2 cm
  • Poids 230 g
  • Distributeur Interforum

Rayon(s) : Littérature générale > Romans & Nouvelles

Edward Morgan Forster

Edward Morgan Forster figure parmi les grands noms de la littérature européenne de son siècle. Il écrivit l'essentiel de son œuvre entre 1906 et 1924. Maurice, qui traite de l'homosexualité, parut après la mort de l'auteur, conformément à sa volonté. De la même manière, Arctic Summer, roman inachevé, parut de manière posthume. La publication de cette œuvre enrichit la collection « Pavillons poche » de l'une des œuvres les plus hétéroclites et mystérieuses de Forster.


empty