Déjà lu ?

Donnez votre avis

Recommandez ce produit

Liste

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Donnez votre avis

Cet ouvrage fait revivre l'étrange secte agraire des " Benandanti ", confrérie de sorciers frioulans contemporains de nos guerres de religion. Combattants du Bien, ils luttent, armés de tiges de fenouil, contre les mauvais sorciers, qui brandissent des tiges de sorgho pour se défendre. Ces combats, qui se déroulent en rêve, ont une issue déterminante pour les récoltes : si les bons magiciens ont le dessus, celles-ci seront prospères au cours de l'année qui vient. En revanche, si les méchants sorciers l'emportent, la famine menacera. L'Eglise frioulane des années 1580-1650 est prise de court face à ces phénomènes : elle ne comprend pas ces pratiques à demi païennes, inspirées cependant, aux dires des Benandanti, par des ordres célestes. Les inquisiteurs, déconcertés, ne brûlent ni ne torturent les tenants de la secte, mais tentent de leur faire avouer que les " batailles nocturnes " sont une simple réédition du classique sabbat. Le décalage entre l'image proposée par les juges au cours des interrogatoires et celle fournie par les accusés permet ainsi d'atteindre une " couche de croyances spécifiquement populaires, déformées puis effacées par l'imposition du schéma savant ", une religiosité non chrétienne liée à la fécondité agricole dont bien peu de témoignages subsistent.


empty