• Aujourd'hui, chacun a le loisir de comparer la société qui se dessine à la société orwellienne de Big Brother. Tel Janus, le progrès présente deux visages : l'un, rassurant, d'une technologie améliorant la sécurité quotidienne, tandis que l'autre, plus inquiétant, révèle l'image d'une technologie pouvant être dévoyée ou mal maîtrisée.
    En réalité, les innovations numériques constituent une rupture stratégique douce dont les effets apparaissent avec le temps. En particulier, s'agissant des fonctions de sécurité et de justice, l'intelligence artificielle révolutionne progressivement les approches traditionnelles de l'ordre public, de l'enquête ou du jugement. Cette tendance traduit notre entrée dans une société du refus des risques, qui nous conduit à les prévenir et les prédire sur le modèle assurantiel d'un univers « probabilisable ».
    Désormais, l'ensemble des informations disponibles (OpenData) sont collectées, triées et analysées afin de nous garantir des aléas. L'enjeu réside alors dans la régulation de ces nouveaux outils par les autorités publique et judiciaire.

  • "Nous adoptons un comportement différent selon que nous nous trouvons dans la vie réelle ou dans un espace virtuel. Pourtant, dans les deux cas, les menaces et les risques sont souvent identiques. 90% des cyberattaques sont des escroqueries ou des infractions financières. Cet ouvrage se propose de donner les clés de lecture et de compréhension des cybermenaces, les éléments pratiques de cyberprotection et des conseils juridiques pour utiliser Internet sans risques."

  • Comment la France et ses territoires peuvent-ils renouer avec la compétitivité ? Quel rôle l'Etat doit-il jouer aux côtés des acteurs du monde de l'entreprise ? N'est-il pas trop tard pour se réformer ? Les auteurs tentent ici d'apporter des réponses à ces questions en confrontant leurs expériences respectives issues du public et du privé.

  • La guerre économique fait rage. La France est-elle bien armée ? Rien n'est moins sûr. Comme le montre l'auteur, expert en intelligence économique. Si les forces entrepreneuriales sont là, l'Hexagone souffre d'une faible culture de l'innovation, d'un manque de prise de risque et de faibles systèmes de protection. En outre, la cassure public/privé multiplie les failles de la France qui a désormais besoin de vrais spécialistes pour ne pas rester vulnérable aux attaques, protéger ses entreprises et conquérir de nouveaux marchés.

empty