• Le droit douanier est à la fois un droit historique, marqueur de souveraineté et un instrument juridique organisant et régulant les échanges économiques.

    Le présent manuel se consacre entièrement aux questions douanières européennes et au Code des douanes de l'Union européenne. Il présente de manière didactique et analytique l'Union douanière européenne, union particulièrement exceptionnelle au niveau mondial de par son histoire, son ancienneté, sa dimension, sa normativité, son importance économique et son effectivité.

    L'ouvrage traite également de la reconfiguration de l'espace douanier européen au regard du Brexit.

    Le droit douanier relève de normes internationales de l'Organisation mondiale du commerce et de l'Organisation mondiale des douanes, de normes régionales au travers de l'Union européenne et de normes nationales qui lui confèrent une pleine effectivité. Le présent ouvrage intègre toutes ces normes.

  • Centré autour de trois thèmes, une présentation générale, l'administration douanière et les dimensions particulières du droit douanier, cet ouvrage tend à montrer voire à promouvoir l'action douanière sous ses diverses facettes et non seulement la simple fonction de collecte des droits de douane.
    Le droit douanier est un droit fiscal particulier qui connait de régulières évolutions tout en conservant une dimension " identitaire " qui peut surprendre. La Douane est en France l'autre administration fiscale, essentielle pour l'Union européenne, pour l'État et les administrations publiques et relève d'une dynamique internationale incontestable tout en participant au quotidien des entreprises.
    Si l'on perçoit les spécificités des questions douanières et leur intégration au sein de l'Union européenne au travers de l'Union douanière, fondement essentiel de la construction européenne, on oublie la dimension internationale du domaine douanier avec des organisations majeures comme l'Organisation mondiale des douanes ; on perçoit encore moins la place de la Douane dans le traitement des questions sécuritaires au sens large, profondément renouvelées depuis une vingtaine d'années.

  • Affirmer que les personnes publiques sont, en France, soumises au droit commun fiscal a quelque chose de perturbant, alors même que cette situation perdure depuis la Révolution française. Si le législateur fiscal n'offre pas une image très claire de ce que l'on entend par personnes publiques, chaque impôt relevant d'une lecture particulière, il est possible d'identifier une ligne générale de conduite fiscale qui n'a pas été bouleversée au fil du temps et des régimes politiques. Les personnes publiques sont à la fois propriétaires, dispensatrices d'aides, prestataires de services, aménageurs, parfois même productrices de biens et peuvent se trouver en concurrence avec des personnes privées. Le développement d'activités payantes, lié à une volonté d'améliorer l'efficience de la gestion publique, ne fait qu'amplifier l'assimilation au droit commun à laquelle seul le législateur, européen (comme en matière de TVA) ou national, peut apporter des amodiations pour tenir compte des nécessités de l'intérêt général et des missions particulières que peuvent assumer les personnes publiques.
    Cette question est abordée ponctuellement dans différents ouvrages de droit fiscal ou de façon segmentée à propos de tel ou tel impôt ; elle donne lieu ici à une analyse globale, historique et contemporaine, orientée autour de deux idées : la personne publique, sujet fiscal de droit commun soumise à un cadre fiscal de droit commun. Cet ouvrage est aussi un avertissement à propos du " risque " fiscal auquel s'exposent les opérateurs publics et privés.
    Il s'adresse aux étudiants (Licence 2 et 3, Master I et 2), chercheurs, enseignants-chercheurs mais aussi aux gestionnaires des personnes publiques ou privées.

  • Ce manuel présente, avec clarté et simplicité, l'ensemble des finances publiques (Etat, collectivités locales, sécurité sociale, Union européenne, organisations internationales), qu'il s'agisse des institutions, du droit, des politiques, des techniques financières et des notions essentielles de fiscalité (nécessaires, notamment, à la préparation des concours administratifs).

    Cette nouvelle édition parfaitement actualisée en intégrant l'ensemble des réformes intéressant les finances publiques nationales, européennes menées au cours de ces dernières années.

    Il répond ainsi aux attentes de ceux qui veulent faire un point complet de l'ensemble des questions et suivre les évolutions notables qui ont marqué ces dernières années et il est en ce sens utile notamment pour ceux qui préparent des concours administratifs.  

  • Ce livre rend hommage à trois universitaires qui ont marqué l'université de Lyon et qui ont oeuvré dans le domaine des finances publiques. C'est sous le prisme dominant (mais non exclusif) des finances publiques que nombre d'universitaires (et non universitaires) ont participé. Juristes, historiens, sociologues montrent ici la dimension fédératrice des questions financières et fiscales.

  • Ce manuel présente, avec clarté et simplicité, l'ensemble des finances publiques (Etat, collectivités locales, sécurité sociale, Union européenne, organisations internationales), qu'il s'agisse des institutions, du droit, des politiques, des techniques financières et des notions essentielles de fiscalité (nécessaires, notamment, à la préparation des concours administratifs).
    L'ouvrage intègre l'ensemble des réformes intéressant les finances publiques nationales, européennes menées au cours de ces dernières années.

    Il se situe dans une démarche à la fois comparative et internationale. Il aborde les grandes questions d'actualité concernant les finances publiques. Il s'adresse aux étudiants en droit de la licence 2 au Master 2, de Sciences-po et d'AES et sera indispensable à la préparation des concours administratifs.

  • À l'heure de l'intelligence artificielle et de l'entreprise "libérée", que reste-t-il du management et des managers ?

    Le monde de l'entreprise connaît une série de transitions qui amènent tensions et contradictions : le manager doit à la fois donner envie et mettre la pression, tout contrôler et favoriser l'initiative, mobiliser ses forces et s'adapter. Comment ramener de la cohérence dans l'incohérence... tout en gardant son équilibre psychique ?

    Pour mener tout cela à bien, le manager psy doit bien se connaître: ce livre apporte des clés de lecture pour utiliser ses propres émotions, corriger ses biais et préjugés qui déterminent ses réactions et ses comportements ainsi que ceux de son entourage. Il doit aussi préserver sa liberté psychique, entraîner sa souplesse adaptative et mobiliser son intelligence émotionnelle pour éviter la surcharge mentale et prendre du recul.

    Vingt ans après leur best-seller Le manager est un psy, Eric Albert et Jean-Luc Emery proposent ici un livre entièrement nouveau, qui repositionne le manager dans un monde en plein bouleversement : si plus aucun modèle de management n'est universel, l'universel reste la prise en compte de la dimension humaine. Plus que jamais, le manager est un psy. Et plus que jamais, l'entreprise en a besoin pour réussir.

  • Conforme au programme de Terminale ST2S, ce nouvel ouvrage privilégie tout ce qui permet à l'élève de relier aisément les éléments de cours à leurs applications.

    Points forts - La collection Intervalle, largement choisie et appréciée.
    - La prise en compte des retours et des souhaits des enseignants.
    - La prise en compte des sujets de Bac intervenus depuis 2009, en les introduisant dans les problèmes ou les exercices.

    Structure d'un chapitre - Des doubles pages « Activité/Cours/Exercices résolus » avec des activités d'introduction faisables et rapides, un cours rédigé simplement, un ou deux exercices résolus accompagnés d'une méthode type.
    - Un résumé de l'essentielà savoir et à savoir faire.
    - De très nombreux exercices d'entraînement simples et variés, des activités guidées faisant appel à la calculatrice et au tableur et des problèmes gradués par difficulté.
    - Une page « Tableur sur papier » pour réfléchir sur le sens mathématique avant de manipuler l'outil informatique.
    Et en fin d'ouvrage, des fiches outils pour apprendre à utiliser les tableurs, un lexique des notions antérieures et le corrigé de certains exercices.
    Sur les rabats de l'ouvrage, un mode d'emploi des calculatrices et des tableurs.

  • Dans cet essai, les auteurs s'interrogent sur le rôle et la place de la Cour des comptes. Elle est en effet devenue, très progressivement, une instance technicienne, « objective », et protégée par la qualification de juridiction et la qualité de magistrat pour ses membres.

    Mais quelle est exactement cette institution ? Comment ses compétences se sont-elles étendues ? Comment assure-t-elle désormais une certaine pression à l'égard des ministères, voire du Parlement ? En fin de compte est-elle si « objective » et « technicienne » que cela et ne véhicule-t-elle pas un contenu que l'on pourrait ne pas hésiter à qualifier « d'idéologique » ? Ne s'agit-il pas d'un nouveau pouvoir ou même d'un contre-pouvoir ?...
    Autant de questions posées dans cet essai et auxquelles les auteurs apportent leurs réponses.

  • Nouvelle pochette en couleurs, conforme au nouveau programme.


    Points forts - Un apprentissage progressif qui rend les élèves actifs.
    - La construction du savoir question après question.
    - Une préparation à la certification intermédiaire.

    Structure d'un chapitre - Des pages « Échauffez-vous ! » avec des exercices simples pour vérifier les acquis du collège.
    - Des doubles pages « Activités/méthodes » introduisent chaque notion de façon simple et rapide à travers des activités sur les savoirs et les savoir-faire. L'utilisation des TIC est sollicitée, conformément au programme.
    - Un résumé de l'essentiel à connaître.
    - Des exercices d'entraînement simples et variés et des problèmes gradués par difficulté.
    - Une page « Comme à l'écran » pour réfléchir sur le sens mathématique avant de manipuler l'outil informatique.
    - Une double page « Évaluation » pour le CCF.

    Sur les rabats, un mode d'emploi des calculatrices et des tableurs.

  • Au lendemain de l'armistice de juin 1940, la Charente-Inférieure, qui deviendra la Charente-Maritime le 5 octobre 1941, est envahie par les Allemands et se retrouve tout entière comprise dans la zone d'occupation. Dès l'année suivante, la construction du mur de l'Atlantique l'isolera du monde extérieur. Partout dans le département, la Résistance s'organise au fil des mois. Elle ne cesse de harceler les troupes allemandes. Les sabotages de voies ferrées, de routes et de lignes électriques se multiplient. Dans le Charentais, le mur de l'Atlantique repose essentiellement sur deux forteresses : La Rochelle et Royan. Celles-ci, initialement prévues pour s'opposer à un déparquement, sont transformées en de véritables camps retranchés. À la fin du mois d'août 1944, la Charente-Maritime fête enfin sa libération. Cependant, les " poches " de La Rochelle et de Royan restent occupées pendant encore plusieurs mois. Si la ville de Royan est finalement libérée le 17 avril 1945, à La Rochelle, la capitulation des armées allemandes ne sera effective que le 9 mai.
    Avec pour ambition de rendre hommage à tous ceux et celles qui ont combattu avec courage et donné leur vie pour la libération de la France, Jean Combes et Albert-Michel Luc dressent ici une synthèse des publications consacrées depuis plus d'un demi-siècle à l'histoire de la Charente-Maritime pendant la Seconde Guerre mondiale.

  • Quiconque aime profiter des plaisirs de la vie sait parfaitement qu'un vin bien fait peut se révéler tout simplement délectable.
    Ce que nous ignorons, cependant, c'est qu'en plus de ses vertus gustatives, le vin possède des vertus thérapeutiques hautement estimables, notamment en ce qui a trait à la santé de nos artères, de notre coeur et de notre cerveau. En plus de faire le plus grand bien à notre corps, cette boisson conviviale par excellence nous permet de partager une infinité de petits et grands bonheurs, pour peu que nous ayons envie de le découvrir sous ses multiples formes et d'explorer ses accords subtils avec les mets.
    En fait, riche de ses 6000 ans d'existence, le vin a également bien des secrets à nous dévoiler sur son histoire, son langage et son élaboration. Cet ouvrage nous en livre plusieurs, tous plus fascinants et réjouissants les uns que les autres.

  • On a coutume d'opposer fortement en France les fonctionnaires aux salariés du privé. C'est la référence à l'intérêt général qui a fondé cette opposition et justifié le particularisme de statuts du secteur public. Mais en France comme dans d'autres pays européens, la frontière ainsi tracée entre droit du travail et droit de la fonction publique a beaucoup perdu de sa netteté. D'un côté, certains aspects du modèle salarial (recours au contrat ou à la grève par exemple) ont été importés dans le secteur public, de l'autre de nombreuses missions d'intérêt général ont été ouvertes au secteur privé.

    La question se pose alors de savoir si le fait de travailler au service d'un intérêt général, que ce soit dans le public ou dans le privé, justifie des droits et des devoirs particuliers et lesquels.


    Table des matières Introduction Première partie : APPROCHES GÉNÉRALES I - Fonction publique et intérêt général : La théorie de l'indifférenciation II - Existe-t-il une particularité du travail au service de l'intérêt général ?

    III - L'intérêt général : douter et trancher Deuxième partie : APPROCHE COMPARATIVE IV - Le travail au service de l'intérêt général aux Pays-Bas V - Citoyenneté, service public et relation de travail : l'expérience britannique VI - Le travail au service de l'intérêt général en Italie VII - Le travail dépendant dans les entreprises d'intérêt général en Espagne

empty