Langue française

  • Avant, Gabriel faisait les quatre cents coups avec ses copains dans leur coin de paradis. Et puis l'harmonie familiale s'est disloquée en même temps que son « petit pays », le Burundi, ce bout d'Afrique centrale brutalement malmené par l'Histoire.
    Plus tard, Gabriel fait revivre un monde à jamais perdu. Les battements de coeur et les souffles coupés, les pensées profondes et les rires déployés, le parfum de citronnelle, les termites les jours d'orage, les jacarandas en fleur... L'enfance, son infinie douceur, ses douleurs qui ne nous quittent jamais.

  • SMALL COUNTRY

    Gaël Faye

    A luminous debut novel... This is a book that demanded to be written... With a light touch, Faye dramatises the terrible nostalgia of having lost not only a childhood but also a whole world to war' Guardian Burundi, 1992. For ten-year-old Gabriel, life in his comfortable expat neighbourhood of Bujumbura with his French father, Rwandan mother and little sister, Ana, is something close to paradise. These are happy, carefree days spent with his friends sneaking cigarettes and stealing mangoes, swimming in the river and riding bikes in the streets they have turned into their kingdom. But dark clouds are gathering over this small country, and soon their peaceful idyll will shatter when Burundi and neighbouring Rwanda are brutally hit by war and genocide.

    A haunting and luminous novel of extraordinary power, Small Country describes a devastating end of innocence as seen through the eyes of a young child caught in the maelstrom of history. It is a stirring tribute not only to a time of tragedy, but also to the bright days that came before it.

  • « Enfant, j'ai eu la chance de m'ennuyer. Je n'avais pas école l'après-midi et chez moi à la maison pas d'écran ni de télévision. J'ai donc dû apprendre à déployer des trésors d'imagination pour m'inventer des jeux et des passe-temps.
    Je garde de ces jours immobiles, le souvenir d'une période enchantée où j'ai pu remplir à ras-bord le coffre-fort de mon imaginaire.
    L'ennui de mes après-midis d'enfance était un voyage où le temps m'appartenait, un espace où j'ai fabriqué d'immenses rêves. ».
    Le CD de la chanson «L'ennui des après-midi sans fin» et sa version instrumentale accompagne la lecture de ce livre.

empty