• Cet ouvrage est consacré au droit des cultes et des congrégations, en premier lieu celui issu des lois de 1901 et de 1905. Il insiste sur les questions institutionnelles, l'articulation entre le régime général et les différents régimes spéciaux (Alsace-Moselle et Outre-mer), la tutelle des pouvoirs publics, ainsi que les différentes formes de soutien direct et indirect que ces derniers apportent.
    Tenant compte des spécificités et de l'histoire des différentes confessions et de leur organisation, notamment de leurs systèmes normatifs propres, cet ouvrage est à la fois une contribution doctrinale et une aide à la résolution des problèmes juridiques concrets qui se posent aux cultes et aux congrégations.

  • Tout le cours + des conseils méthodologiques et des sujets corrigés.

    Enseignées dans les facultés de droit et les instituts d'études politiques (IEP), les relations internationales sont une discipline en constante évolution. Ce manuel propose de les aborder selon une démarche qui se veut juridique. Il part du constat que, si le droit international ne suffit pas à comprendre les rapports entre acteurs du jeu mondial, sans le droit international ces mêmes rapports seraient incompréhensibles.
    L'ouvrage présente ainsi, de manière claire et précise, les institutions, les modalités et les finalités des relations internationales. Il aborde l'ensemble des thèmes qu'un cours de relations internationales développe, y compris les analyses historiques (histoire des relations internationales, histoire des doctrines) et la présentation synthétique des institutions européennes.
    Parfaitement actualisée, enrichie de nombreuses références, assortie de conseils méthodologiques et d'exercices pratiques, cette nouvelle édition couvre l'intégralité des programmes des cursus universitaires et des concours administratifs.

  • Jusqu'à la loi de séparation de 1905, les questions religieuses apparaissaient comme trop susceptibles de porter atteinte à la paix publique pour pouvoir être confiées au juge ordinaire ; elles relevaient pour l'essentiel du Conseil d'État en tant que juge de l'abus. Depuis la loi de séparation, les divers ordres de juridictions se partagent la compétence dans ce domaine.
    La justice, qu'elle soit constitutionnelle, administrative, judiciaire ou européenne, a le premier rôle dans la fixation du droit applicable, qu'elle semble parfois façonner presque librement. Néanmoins, le juge judiciaire et le juge administratif n'appréhendent pas le fait religieux de la même façon. Le juge judiciaire se considère comme saisi de l'application du droit commun (Code civil, Code pénal, Code du travail, etc.) à la matière religieuse ; il qualifie les faits religieux au regard des catégories du droit commun qu'il applique. En revanche, le juge administratif applique à la matière religieuse un droit spécifique, le droit des cultes.
    Ces juridictions étatiques ne sont pas seules à intervenir. En effet, les collectivités religieuses affirment parfois leur compétence pour créer des juridictions religieuses qui prétendent appliquer elles-mêmes un droit religieux.

  • Les papes contemporains et le magistère de l'Église font régulièrement référence aux concepts de Laïcité et de la Liberté Religieuse. Ces notions forment la base des relations de l'Église catholique avec les États.

    Dans ce domaine, la doctrine catholique a connu de nombreux développements depuis la « saine laïcité » évoquée par Pie XII en 1958.

    La Déclaration Dignitatis Humanae sur la liberté religieuse du Concile Vatican II a très largement contribué à ce mouvement.

    Ce livre présente simplement la doctrine de l'Église en ce domaine depuis le XIXe siècle. Il souligne l'importance pour l'Église d'encourager la liberté dont elle a besoin pour exercer sa mission dans le monde.

  • Un ouvrage complet sur une thématique à la frontière du droit, de l'histoire et de la géopolitique Après une brève présentation historique et doctrinale nécessaire pour aborder la matière, l'ouvrage s'intéresse aux institutions, aux modalités et aux finalités des relations internationales.
    La première partie est consacrée aux institutions de base des relations internationales, et notamment aux États. La modalité ordinaire des relations internationales étant désormais le multilatéralisme, la seconde partie lui est tout naturellement consacrée. La troisième et dernière envisage les relations internationales sous l'angle de leurs finalités traditionnelles et nouvelles.

  • Un ouvrage complet sur une thématique à la frontière du droit, de l'histoire et de la géopolitique Après une brève présentation historique et doctrinale nécessaire pour aborder la matière, l'ouvrage s'intéresse aux institutions, aux modalités et aux finalités des relations internationales.
    La première partie est consacrée aux institutions de base des relations internationales, et notamment aux États. La modalité ordinaire des relations internationales étant désormais le multilatéralisme, la seconde partie lui est tout naturellement consacrée. La troisième et dernière envisage les relations internationales sous l'angle de leurs finalités traditionnelles et nouvelles.

  • Enseignées dans les facultés de droit et tes instituts d'études politiques, les relations internationales sont une discipline en constante évolution. Ce manuel propose de les aborder selon une démarche qui se veut juridique, en partant du constat que si le droit international ne suffit pas à comprendre les rapports entre acteurs du jeu international, sans lui les rapports internationaux sont incompréhensibles. Il présente ainsi de manière claire et précise les institutions, les modalités et les finalités des relations internationales. Cet ouvrage vise à être utile au plus grand nombre, en abordant de manière simple la plupart des thèmes qu'est susceptible de développer un cours de relations internationales, y compris des développements historiques (histoire des relations internationales, histoire des doctrines) et la présentation des institutions européennes. Parfaitement actualisé, enrichi de nombreuses références et accompagné d'exercices pratiques} cet ouvrage aborde l'intégralité de la matière telle qu'elle apparaît traditionnellement dans les programmes des examens universitaires et des concours administratifs.

  • - Un ouvrage de synthèse complet et didactique.
    - Public : étudiants en droit ; étudiants en science politique (universités et IEP) ; candidats aux concours administratifs (ENA, ENM, ministère des Affaires étrangères, etc.) et professionnels.
    - Ventes AE = 800 ex.

  • Enseignées dans les facultés de droit et les instituts d'études politiques (IEP), les relations internationales sont une discipline en constante évolution. Ce manuel propose de les aborder selon une démarche qui se veut juridique. Il part du constat suivant : si le droit international ne suffit pas à comprendre les rapports entre acteurs du jeu mondial, sans le droit international ces mêmes rapports seraient incompréhensibles.

    L'ouvrage présente ainsi, de manière claire et précise, les institutions, les modalités et les finalités des relations internationales. Il aborde l'ensemble des thèmes qu'un cours de relations internationales développe, y compris des analyses historiques (histoire des relations internationales, histoire des doctrines) et la présentation synthétique des institutions européennes.

    Parfaitement actualisée, enrichie de nombreuses références, assortie de conseils méthodologiques et d'exercices pratiques, cette nouvelle édition couvre l'intégralité des programmes des cursus universitaires et des concours administratifs.

empty