• S'il existe bien des livres qui ont traité cette histoire, ils se sont presque systématiquement limités à une chronique hagiographique, au sein de laquelle des personnages comme Durruti faisaient fi gure de héros intouchables. Les recherches entreprises au départ pour vérifi er les dires de Gimenez et situer correctement son récit dans la geste libertaire de l'époque ont conduit les auteurs de l'appareil critique à rédiger une véritable somme levant de nombreux coins du voile sur ces milieux si particuliers de la militancia anarchiste et anarcho-syndicaliste des années 1930. Sans cacher ce qu'elle pouvait comporter de peu reluisant ni dissimuler la responsabilité qu'endosseront rapidement les instances de la CNT et de la FAI dans la reconstruction de l'économie et de l'État capitalistes qui avaient été prétendument détruits.
    Dans le cours du travail d'établissement des sources, les auteurs ont dû traduire, de l'allemand, de l'anglais, du suédois, de l'italien et de l'espagnol, de très nombreux documents, issus dans leur très grande majorité des centres d'archives visités. Et ce travail a été complété par des traductions d'extraits de livres, en espagnol pour la plupart, qui ne possèdent pas à ce jour de version française.
    Le public français a donc accès à des documents inédits, qui proposent un éclairage très nouveau sur cette période si particulière de l'histoire.

empty