Erick Bonnier

  • Fashion week

    Hippolyte Romain

    « Dans les années 1975 et jusqu'au début du XXIe siècle, j'ai fréquenté et croqué le monde de la nuit qui s'est rapidement fiancé à celui de la mode, de la musique et de la création en général. Installé au milieu de cet incroyable barnum, un carnet à dessins à la main, j'ai été un acteur bien modeste de trente années de Fashion Week et j'ai observé attentivement cette faune qui fréquentait le diable, mais ne s'habillait pas qu'en Prada. dans ces univers, la création, l'argent, la poudre aux yeux et dans les narines, les futilités, les jalousies, les échecs et les succès des uns et des autres, se sont succédés à un rythme infernal et ont occupé ma vie. des talents majeurs se sont imposés, Yves St Laurent, Karl lagerfeld, mais la roue de la fortune a tourné si vite pour certains, qu'aujourd'hui, le carnet de bal des oubliés est impressionnant. J'ai vu défiler des milliers et des milliers de vêtements, quelques petites culottes aussi, observé des centaines et des centaines de personnages attachés à ces métiers et à ces réjouissances et dans ce flot de souvenirs, j'ai choisi de vous raconter quelques histoires qui flânaient dans ma mémoire ».

  • « Un divorce est une rupture.
    On coupe le fil d'un amour, d'années de vie commune où il y a forcément eu parfois des allures de bonheur.
    Pour beaucoup de couple, une petite boule de plus est apparue au chapelet de la vie, un enfant... Certains ont même ajouté plusieurs perles à ce collier familial.
    Seulement l'harmonie s'envole un beau matin et pour des raisons souvent imprévisibles, la haine s'est installée dans le duo. Tout à coup le conjoint est devenu l'ennemi n°1 et, pour le punir, l'enfant va servir d'instrument de torture et de marchandage entre les ex-époux.
    Les salauds sont légions, lâches, indignes. Et la justice a tendance à mettre tous les mâles dans le même sac. Ils doivent d'abord payer et ensuite... à voir !
    Tous les coups sont permis. À travers ce décor, le gosse est une balle de ping-pong. C'est cette aventure et ce parcours des papas au coeur brisé que je raconte ».

    Hippolyte Romain

empty