Denoel

  • Barack Obama a-t-il l'étoffe d'un président de guerre ? Parmi tous les périls qui planent sur son mandat, la guerre d'Afghanistan est sans doute le défi le plus important qu'il ait à relever. Au lendemain de sa victoire, l'ancien candidat " anti-guerre " a dû endosser l'habit du commandant en chef pour sortir l'Amérique du bourbier dans lequel George W. Bush l'avait précipitée. C'est cette mue que raconte Bob Woodward, poursuivant son exploration des coulisses du pouvoir américain. Fort d'un accès privilégié aux documents les mieux gardés et des confidences des personnalités les plus haut placées à Washington, il décrit sous un jour nouveau les deux premières années de l'administration Obama et dresse un portrait inédit du 44e président des Etats-Unis. Dans Les Guerres d'Obama, on assiste ainsi à son premier briefing par les services de renseignement - où il apprend que la CIA entretient une véritable armée clandestine au Pakistan -, on suit au jour le jour la constitution de l'équipe chargée de la sécurité et de la politique extérieure des Etats-Unis - notamment comment Barack Obama a convaincu Hillary Clinton, pourtant son adversaire, de le rejoindre - et on est plongé dans la véritable guerre de tranchées qui voit s'affronter la Maison Blanche et le Pentagone sur la conduite à tenir en Afghanistan. Car c'est bien à une guerre dans la guerre que Barack Obama a été confronté, avec le risque de voir les militaires prendre le pas sur le pouvoir civil. Au-delà des événements cruciaux qu'il est le premier à évoquer, Bob Woodward nous permet ainsi de mieux comprendre comment Barack Obama pense, décide et agit.

  • L'Amérique est-elle en train de perdre la guerre d'Irak comme elle a perdu la guerre du Vietnamoe Une lourde défaite électorale n'aura pas suffi à ouvrir les yeux de George W. Bush. En dépit de ses assurances et de ses proclamations de victoire, l'Irak s'enfonce inexorablement dans la guerre civile. Un scénario noir qui n'était pas écrit d'avance, encore aurait-il fallu décider et préparer l'intervention armée avec moins de certitudes et plus d'application. C'est la grande leçon de ce livre dont la publication aux États-Unis a eu un tel retentissement que certains commentateurs lui ont attribué une part dans la victoire des opposants à la guerre lors des dernières élections au Congrès. Il ne s'agit pourtant pas d'un livre militant mais d'une enquête implacable. Procédant comme à son habitude à quantité d'interviews des responsables les plus hauts placés à Washington ; décortiquant les rapports officiels, les mémos de la Maison-Blanche et les documents top secret ; recoupant chaque information, Bob Woodward démontre l'arrogance et l'aveuglement de Donald Rumsfeld, les doutes de Condoleezza Rice, l'omniprésence de Dick Cheney, la marginalisation de Colin Powell et surtout le déni de George W. Bush qui, bien avant de mentir à l'Amérique et au monde, s'est d'abord menti à lui-même.

  • Bob Woodward
    GORGE PROFONDE
    IMPACTS. 256 pages - 18,00 €



    L'affaire du Watergate fut l'un des plus grands scandales politiques de tous les temps. En août 1974, après deux ans d'enquête et de révélations, l'homme le plus puissant de la planète, le président Richard Nixon, était acculé à la démission pour avoir - entre autres - organisé une campagne de sabotage et d'intimidation de ses adversaires politiques.
    Trois hommes avaient été les « tombeurs » de Nixon : deux à visage découvert, et l'un dans l'ombre. Bob Woodward et Carl Bernstein, reporters au Washington Post, ont mené la charge dans les colonnes de leur journal. Le « troisième homme », Gorge profonde, était une source haut placée, au coeur même du système, connue de Woodward seul. C'est Gorge profonde, par la qualité et la pertinence de ses informations, qui a permis à Woodward et Bernstein de regarder au bon endroit. Le secret de son identité est resté jalousement gardé pendant plus de trente ans. Le 31 mai 2005, le monde apprenait que Gorge profonde n'était autre que Mark Felt, le numéro deux du FBI à l'époque du Watergate, un « super-flic » parmi les « super-flics ».
    Ce livre, Woodward le préparait depuis de longues années. À la fois document historique et récit personnel, il abonde en révélations. On y apprend par quel curieux hasard Felt et Woodward se sont rencontrés. On suit le journaliste dans le système ultra-cloisonné que Flet lui-même avait mis en place pour protéger son identité. On assiste aux rendez-vous, on voit se développer entre eux une relation complexe et tendue. Et on s'interroge, comme Woodward, sur les raisons profondes qui ont poussé Felt à aider à abattre l'homme auquel il devait obéissance...


  • 11 septembre 2001.
    8 h.George J. Tenet, directeur de la CIA, dérogeant à son rituel quotidien, ne prend pas son petit déjeuner avec le président Bush. Il rejoint son ami le sénateur démocrate Boren dans un hôtel à Manhattan et lui fait part une fois encore de ses inquiétudes concernant Ben Laden. 9 h 15 : Le World Trade Center est attaqué. 12 septembre 2001. 16 h : Le dossier Iraq est déposé sur le bureau de Tenet et des conseillers à la défense du président George W.
    Bush. Fidèle à sa méthode journalistique, fondée sur l'interview et le recoupement des sources, Bob Woodward nous entraîne dans les coulisses du pouvoir, au coeur même de l'action. Avec lui, nous entrons dans le Bureau ovale d'où l'on suivra, heure par heure, la mise en place de l'implacable machine de guerre américaine contre le terrorisme, de l'Afghanistan à l'Iraq. Entretiens exclusifs avec le président et ses conseillers spéciaux (de Dick Cheney à Condoleezza Rice en passant par Colin Powell ou Donald Rumsfeld), actions diplomatiques et opérations secrètes de la CIA, Woodward tisse, avec ce document exceptionnel, le récit haletant et inquiétant de l'offensive de l'administration Bush.

  • Plan d'attaque

    Bob Woodward

    Ce livre est un document exceptionnel.
    Fondé sur de nombreux entretiens exclusifs au Pentagone, à la CIA et à la NSA, ainsi qu'avec George W. Bush lui-même et son entourage, s'appuyant sur un magistral travail d'enquête, Plan d'attaque dévoile la face cachée du conflit en Irak. Guerre secrète, diplomatie parallèle, Bob Woodward révèle les raisons et les manoeuvres, apparentes ou occultes, qui ont conduit à l'offensive contre Saddam Hussein.
    Il en explore les causes et les conséquences, démontrant froidement le savoir-faire des uns, la stupéfiante légèreté des autres, les antagonismes de personnes, la guerre impitoyable entre les différents services de l'Etat, sans oublier ce qui se passe réellement sur le terrain (actions de la CIA dans le nord de l'Irak, corruption des chefs de tribu et de militaires de haut rang). Exposant les violentes tensions qui, heure par heure, agitent le camp des " alliés " divisés, il livre le récit haletant et inquiétant des réussites, erreurs et lacunes de ceux qui sont à l'origine de l'une des guerres les plus controversées de ces dernières années.

empty