Milan

  • Il était une fois un très grand roi... Enfin, grand par l'âge, mais pas par la sagesse. Depuis que sa femme, la reine, avait péri, ce fou voulait épouser sa fille, la princesse. Si elles en ont envie, les filles se marient. Mais avec leur père, jamais de la vie ! Alors la princesse décida de s'enfuir. D'une peau d'âne, elle allait se couvrir. Ainsi, sous la fourrure puante, personne ne devinerait la princesse charmante...

  • Une collection-friandise pour une première introduction aux contes classiques et aux grands récits traditionnels. Des textes très fidèles aux contes d'origine où l'on retrouve toute l'histoire, mais adaptée à la tranche d'âge 3-6 ans. Des illustrations modernes et proches des univers graphiques des enfants.

  • C'est la Chandeleur. Oh ! Dans la poêle du père Lulu, une drôle de crêpe est apparue. Elle a des bras, des jambes et une tête, et même une bouche pour chanter ! Quand le père Lulu veut la mettre dans son assiette... hop ! le bonhomme crêpe saute par la fenêtre et s'enfuit dans la rue. S'ensuit une véritable course-poursuite : tout le monde lui court après pour le croquer ! Qui, du père Lulu, de la gendarmette, du chien, du chat ou du rat, arrivera à ses fins ?

    Un conte joyeux, gourmand et cocasse pour fêter la Chandeleur.

  • « Mmm ! Miam miam ! N'est-ce pas une bonne odeur de petit cochon qui chatouille mes narines ? » Il était une fois trois petits cochons qui voulaient construire leurs maisons. Le premier bâtit la sienne en paille, le deuxième en bois. Ils se moquèrent du troisième, qui, lui, opta pour une maison en brique. Quand le loup vint souffler sur leurs maisons pour les faire voler en éclats, ils furent pourtant bien contents d'aller trouver refuge dans la solide maison de brique...

  • Blanche-Neige

    Sejung Kim

    Une méchante reine jalouse sa belle-fille, dont la beauté surpasse la sienne, et décide de la faire tuer, mais Blanche-Neige réussit à s'enfuir dans la forêt où elle est recueillie par des nains. Seulement la méchante reine réussit à la retrouver et l'empoisonne avec une pomme. Les nains pleurent Blanche-Neige et lui construisent un cercueil de verre qu'il pose sur la colline, où un prince la voit et tombe amoureux d'elle. Banche-Neige se réveille et tombe à son tour amoureuse du prince. Ils se marient, et la sorcière, venue assister à la cérémonie, meurt de rage en reconnaissant Blanche-Neige.Un conte parmi les plus connus, qui trouve parfaitement sa place dans cette collection de contes adaptés pour les plus petits.

  • Le petit Poucet

    Gwen Keraval

    Un couple de bûcherons dans la misère décide d'abandonner dans la forêt ses sept garçons. Heureusement le plus jeune, surnommé Poucet en raison de sa petite taille, a semé des cailloux sur la route et retrouve leur maison. Mais la deuxième fois, ils se perdent vraiment et atterrissent devant la chaumière d'un ogre cruel. Pour lui échapper, Poucet devra redoubler de ruse et volera les bottes de sept lieues du colosse. Un conte parmi les plus connus, pour ne pas se perdre...

  • Le chat botté

    Collectif

    Attristé par la condition de son maître, un pauvre meunier, un chat lui demande une paire de bottes. Ainsi chaussé, il rend régulièrement visite au roi, à qui il fait de nombreux présents de la part de son maître, un certain marquis de Carabas. Un jour, le chat pousse le meunier à se baigner dans une rivière et s'empare de ses vêtements. Il court alerter le palais afin qu'on pare son maître d'habits nobles et neufs. Pendant ce temps, le chat rend visite à l'ogre de la région et l'exhorte à une démonstration de pouvoirs. L'ogre se transforme en plusieurs animaux. Lorsqu'il se change enfin en souris, le chat le dévore et prend possession de son château... pour mieux l'offrir au marquis de Carabas !

  • Ce pauvre chat, qui ne possède qu'un chapeau à trou, cherche de quoi dîner. De village en village, toutes les portes se ferment au passage de l'étranger. Mais le chat est rusé. Au beau milieu d'un village, il clame qu'il va faire une délicieuse soupe au caillou ! Intrigués, les villageois sortent de chez eux. Sur les conseils du chat et pour améliorer la soupe, chacun apporte un ingrédient. Les habitants vont ainsi faire la soupe eux-mêmes, jusqu'à ce que celle-ci soit riche et savoureuse. Voilà comment le chat repart le ventre plein.

  • Une nouvelle édition de "Roule, roule, petite bûchette !" (l'adaptation du conte traditionnel "Roule, galette"), parue en 2015 dans la collection "Mes p'tits contes". La première édition s'est vendue à près de 7 000 ex.
    - Une nouvelle édition illustrée par Tristan Mory, l'auteur de "Qui suis-je ?" (près de 11 000 ex. vendus) et "Bravo, petits doigts !". Son style graphique est parfaitement en accord avec l'univers drôle et rocambolesque de cette histoire.
    - La bûchette au chocolat préparée pour le père Noël s'enfuit sur le chemin. Là voilà qui roule, bat la campagne en déjouant les ruses de tous les animaux qui veulent la manger. Un conte-randonnée pour patienter en attendant Noël !
    - Des albums à petit prix, seulement 3,99 €, pour les collectionner.

  • À l'éclosion de ses oeufs, maman cane découvre avec horreur qu'un de ses petits ne ressemble pas à ses frères. Grand bec, plumage hirsute, grosses pattes, toute la basse-cour est d'accord : ce canard est vilain ! Rejeté, le petit animal s'enfuit et décide de ne plus jamais se montrer. Mais un jour un étang lui révèle son reflet... qui ne lui semble pas si affreux. Et s'il était né dans le mauvais nid ?

  • Tom Pouce est un garçon pas plus haut qu'un pouce ! Contre l'avis de son père, Tom Pouce accepte un jour d'être vendu à deux hommes qui souhaitent faire de lui une curiosité de foire. Une fois son père parti à contre-coeur avec les sous, Tom Pouce est bien décidé à s'enfuir pour retrouver sa famille. Il ignore que de nombreuses aventures vont l'empêcher de rentrer chez lui aussi vite que promis. Avant de retrouver ses parents, Tom Pouce va devoir dormir dans une coquille d'escargot, faire échouer un cambriolage, s'échapper de l'estomac d'une vache et piéger un loup. Heureusement que Tom Pouce est aussi rusé qu'il est petit !

  • « Mes p'tits contes », pour une première découverte des contes et héros de toujours.

  • Le célèbre conte-randonnée La Moufle adapté pour la collection « Mes p'tits contes ». Au coeur de l'hiver, un promeneur perd sans s'en apercevoir une moufle sur son chemin. Cette perte fait le bonheur de Gavotte la souris, qui se blottit aussitôt à l'intérieur.
    Mais elle est bientôt rejointe par Flocon le lapin, Aglaé la renarde, Courtois le sanglier et l'ours Brisetout... Eux aussi veulent profiter de l'aubaine !

    En plein hiver, le froid est rude pour les animaux de la forêt. Un matin, Gavotte la souris se promène lorsqu'elle trouve sur son chemin une moufle en laine fourrée oubliée par un promeneur. Quel bonheur ! Elle se blottit aussitôt à l'intérieur. Mais elle n'est pas la seule à avoir repéré l'aubaine ! Bientôt, Flocon le lapin, Aglaé la renarde et Courtois le sanglier se réfugient aussi à l'intérieur pour échapper au vent glacé.
    Ensemble, ils ont bien chaud. Quand soudain... « Brrr ! Quelle froidure ! », ronchonne l'ours Brisetout. Et, sur cette exclamation, il entre dans la moufle et la fait exploser ! Depuis, les matins d'hiver, lorsque Brisetout se promène dans la forêt, il se fait tout petit devant ses amis !

  • Il était une fois un roi et une reine qui rêvaient d'avoir un enfant. Lorsque la reine mit au monde une fille, une grande fête fut organisée en son honneur. Mais une méchante fée lui jeta un mauvais sort et lui prédit qu'elle mourrait en se piquant le doigt sur un rouet. Heureusement, une bonne fée changea le sortilège : "La jeune princesse ne mourra pas mais s'endormira pour cent ans." Bien des années plus tard, la prophétie se réalisa, et la princesse plongea dans un profond sommeil. Mais quand, au bout de cent ans, un prince se présenta au château, il découvrit la jeune princesse aux yeux clos. Il la trouva si belle qu'il lui donna un baiser. La belle se réveilla, le prince l'épousa, et ils vécurent heureux.

  • En allant au marché, Jack échange sa vache contre des graines magiques. À son retour, il doit affronter la colère de sa mère. Pourtant, aussitôt plantées, les graines se transforment en un haricot géant. À son sommet, le château d'un ogre féroce dont Jack va réussir à subtiliser les trésors.

  • Une collection-friandise pour une première introduction aux contes classiques et aux grands récits traditionnels. Des textes très fidèles aux contes d'origine où l'on retrouve toute l'histoire, mais adaptée à la tranche d'âge 3-6 ans. Des illustrations modernes et proches des univers graphiques des enfants.

  • Il était une fois une sorcière qui avait un jardin extraordinaire. Elle y faisait pousser de succulentes fleurs ensorcelées appelées raiponces. Pour pouvoir continuer à en manger, ses voisins, mis en appétit par quelques plantes volées, lui promirent en échange leur bébé. C'est ainsi que la petite Raiponce fut privée de ses parents et enfermée dans une tour. Plus tard, grâce à sa longue tresse, elle reçoit la visite d'un prince qui tombe follement amoureux d'elle. Tous deux échafaudent des plans pour s'échapper mais se font malheureusement démasquer. Pour se venger, la sorcière envoie Raiponce en plein désert et crève les yeux du prince. Cela n'empêche pas ce dernier de vouloir retrouver à tout prix sa bien-aimée.

  • Il était une fois une petite orpheline prénommée Machenka. Elle vivait avec son père et sa belle-mère, une femme cruelle et jalouse. Pour se débarrasser d'elle, celle-ci l'envoie un jour chercher du fil et une aiguille chez une vieille dame vivant à la lisière de la forêt. Arrivée dans la maison de la vieille dame, Machenka découvre avec horreur qu'elle est en réalité chez Baba Yaga, la terrible ogresse, qui semble bien décidée à la manger ! Heureusement, la fillette s'en sortira saine et sauve. Grâce à son grand coeur, elle parvient à attendrir les alliées de l'ogresse qui l'aident à s'échapper.

  • Maman chèvre doit se rendre dans la forêt pour chercher à manger. Elle prévient ses petits : « Surtout, méfiez-vous du loup : il est malin et se déguise souvent. Vous le reconnaîtrez à sa grosse voix et à ses pattes noires. » Et, en effet, le loup ne tarde pas à venir frapper à la porte. Mais les chevreaux reconnaissent sa grosse voix. Le loup court alors chez l'épicier acheter de la craie pour adoucir sa voix. Puis il retourne chez les chevreaux. Cette foix-ci, les petits ont aperçu sa patte noire derrière le carreau et refusent de le laisser entrer. Furieux, le loup se rend chez le meunier pour tremper sa patte dans de la farine blanche. Et, lorsque pour la troisième fois le loup se présente chez les chevreaux, les petits ouvrent la porte...

  • En plein coeur de l'hiver, Ysengrin le loup réclame de la nourriture à Renart, prétextant le vol de ses provisions. Renart sait pertinemment qu'Ysengrin est un menteur et décide de lui donner une leçon.
    Renart enseigne au loup une technique infaillible pour pêcher du poisson : la pêche à la queue.
    Dès les explications terminées, Ysengrin chasse méchamment Renart et commence sa pêche sur un étang gelé. Après s'être moqué de Renart en chanson pendant un long moment, Ysengrin s'aperçoit que sa queue est prise dans la glace. Renart le rusé, qui a assisté à la scène caché derrière un buisson, accourt pour lui faire la leçon et refuse de l'aider. Renart s'enfuit, prévenant joyeusement Ysengrin qu'il entend une meute de chiens au loin. Pour se libérer, Ysengrin doit sacrifier sa queue, restée au fond de l'étang. Honteux, il se cache désormais du regards de tous les habitants de la forêt.

  • Alors qu'il prend son petit déjeuner, un tailleur réussit en une fois à tuer sept mouches qui lui tournent autour. Fier de son exploit, il décide de parcourir le royaume avec une ceinture sur laquelle il brode « J'en abats sept d'un coup ». Sur la route, il rencontre un géant qui pense que le tailleur se vante d'avoir tué sept hommes. Le géant l'entraîne alors dans une série d'épreuves destinées à déterminer sa force. Grâce à des ruses, le petit tailleur parvient à faire croire au géant qu'il est invincible et l'effraie tellement que ce dernier s'enfuit du royaume à tout jamais. La nouvelle vient aux oreilles du roi qui fait du tailleur un chevalier.

  • "Un jour, une petite vieille, qui n'avait jamais eu d'enfants, décida de faire un gâteau... Un gâteau en forme de petit garçon. Mais lorsqu'elle voulut le sortir du four, le bonhomme de pain d'épices bondit et sortit par la fenêtre. S'ensuit une véritable course-poursuite. Tous veulent l'attraper... Qui, de la vache, du cochon ou du renard, arrivera à ses fins ? Un conte-randonnée très efficace. Une course-poursuite endiablée et drôle."

  • Poucette est vraiment minuscule, si petite que madame Grenouille réussit facilement à l'enlever. Si petite que monsieur le Taon arrive aisément à l'emmener chez lui. Si petite que personne ne lui demande son avis pour son mariage avec monsieur Taupe. Mais Poucette a surtout un grand coeur et sauve une hirondelle en détresse. Grâce à sa nouvelle amie, elle s'enfuit et prend son destin en main. C'est ainsi qu'elle découvre, au-delà des mers, un royaume merveilleux dont le tout petit prince va lui donner des ailes.Retrouvez ici le texte fidèle au conte d'origine, adapté pour les 2-6 ans.

  • Un nouveau conte classique adapté des frères Grimm vient enricher la collection « Mes p'tits contes ».
    Toutes les nuits, des lutins aident en cachette un pauvre cordonnier en lui confectionnant des paires de chaussures, qu'il pourra vendre dans sa boutique. Très vite, le cordonnier s'enrichit. Pour remercier les lutins, il décide de leur offrir des habits.

    Devenu très pauvre, un cordonnier n'a même plus de quoi se chausser. Un matin, il découvre, à l'endroit où il avait laissé la veille son dernier morceau de cuir, une paire de chaussures toutes neuves. Des chaussures si parfaites qu'il les vend à un très bon prix. Le lendemain, le miracle se reproduit. Or cette fois il n'y a pas une mais deux paires de chaussures. L'histoire se répète ainsi tous les soirs, si bien que le cordonnier finit par s'enrichir.
    Peu avant Noël, le cordonnier et sa femme décident de rester éveillés pour découvrir l'identité de leur mystérieux bienfaiteur. Cachés dans un placard, ils voient arriver deux petits lutins, simplement vêtus de guenilles et d'un bonnet, qui commencent à coudre des souliers. Pour les remercier, le cordonnier et sa femme confectionnent des habits qu'ils déposent la nuit suivante. Tout joyeux, les lutins, ainsi vêtus, n'auront plus besoin de travailler.
    Quant au cordonnier, il continuera seul son travail, et vivra heureux et à l'abri du besoin jusqu'à la fin de sa vie.

empty