Anne Maurel

  • Rien ne destinait mon grand-père à se survivre. Blessé à la face en 1918, il a, par la suite, exercé l'emploi réservé de cantonnier et mené une vie qu'on pourrait dire sans histoires jusqu'à sa mort en 1973. Il a disparu sans rien laisser derrière lui. Toutes les traces matérielles de son existence, et même son nom, se sont effacées. Il a demeuré dans ma mémoire au travers de quelques menues images.
    Mais plus que mes souvenirs d'enfance ce sont les signes qu'il ne cesse de m'adresser depuis sa mort, il y a près de cinquante ans, qui ont rendu ce récit nécessaire. Toute une série de coïncidences troublantes : le surgissement inattendu, dans le champ de mes perceptions, d'un être ou d'un animal, auquel il est en quelque façon associé ; des échos unissant, à travers le temps et l'espace, sa voix à d'autres ; des survivances répandues dans l'air, déposées sur les paysages. De lui j'ai hérité le goût des livres et de la marche.
    Pour l'évoquer, j'ai fait avec ce que j'avais. Je n'ai pas consulté les archives de la Grande Guerre, ou si peu. Si enquête il y a, elle porte sur l'énigme de sa présence toujours vive. Elle questionne ces appels intermittents et ténus, adressés à moi seule et que je tente de saisir à même la peau des choses, dans leur innocente nudité, leur supposée insignifiance.
    A. M.

  • Un soir de 1935 au Dôme, Alberto Giacometti fût attiré par la beauté d'une femme longue et mince. Elle lui faisait face quand il entra dans le café. Elle avait levé la tête, peut-être parce qu'elle s'était sentie regardée. Elle revint les jours suivants. Lui la regardait comme il l'avait regardée le premier soir, intensément et à distance. Il se passa une semaine avant qu'il osât l'aborder.
    À Genève pendant la guerre, le souvenir d'Isabel hante Giacometti. Ce récit raconte l'invention dans une chambre d'hôtel transformée en atelier de la Figurine sur socle, un plâtre de trois centimètres. « La figure c'est vous » lui écrit-il en 1945. Elle m'a dès que je l'ai vue attirée dans son espace, transportée sur une scène où j'étais la chambre, le sculpteur et l'apparition. L'étendue et la figure. Rien n'eut été possible sans la découverte de photographies d'Alberto Giacometti modelant à l'hôtel de Rives : douze clichés d'Éli Lotar. Je n'ai pas écrit avec ces vues sous les yeux, mais avec leur souvenir, liant l'espace de la chambre à des paysages souvent évoqués dans les Écrits, des lieux où, quand le jour se lève, l'écart entre les êtres, entre les choses, grandit.
    Anne Maure

  • Une collection unique, souvent imitée, jamais égalée, qui explore tous les champs du savoir et de la littérature et qui est devenue, en moins de trois décennies, la bibliothèque idéale de l'honnête homme de notre temps. Chez « Bouquins », nous publions aussi bien des dictionnaires d'histoire, de musique ou de littérature que des récits de voyage, des grands classiques de la littérature mondiale ou de l'art de vivre que des portraits de ville ou des textes sacrés. Ils ont été établis par les meilleurs spécialistes et font référence dès leur parution. « Bouquins » s'adresse à tous ceux qui ont la passion de lire et de découvrir, aussi bien à l'étudiant qu'au professeur ou à l'amateur de curiosités, bref à tous ceux qui croient encore qu'un bon livre reste l'un des plus merveilleux compagnons qui nous ait été donné depuis que Gutenberg, avec ses caractères de plomb et d'antimoine, ses moules en métal et ses poinçons, a permis aux textes, parfois tirés de la nuit de l'oubli, de rencontrer en Europe leurs lecteurs par milliers.

  • Oui, on peut fabriquer à la maison ses laits, yaourts, beurres, crèmes et fromages végétaux. Le tout, sans équipement spécifique !
    Lait de riz thaï, crème chantilly au lait de coco, yaourt de soja façon labné, crème liquide aux noix de cajou... Découvrez plus de 25 recettes innovantes et gourmandes, facilement réalisables.
    Laissez-vous guider dans ces aventures culinaires saines, écologiques, économiques et amusantes pour toute la famille.
    Des savoir-faire indispensables pour les personnes allergiques au lactose et pour toutes celles qui souhaitent diversifier leur alimentation et limiter leur taux de cholestérol !

  • L'Île-de-France, une région peu explorée en dehors de Paris, pourtant riche en patrimoine et en sites classés : Versailles, Rambouillet, la cité médiévale de Provins, le cours de la Seine, la ville impressionniste d'Auvers-sur-Oise...

    Photos et illustrations se mêlent dans cette nouvelle collection documentaire, construite comme un itinéraire de voyage pour visiter la France, le pays le plus visité au monde, depuis chez soi.

  • Découvre les saisons avec ce "Doc animé", à lire et relire toute l'année : sème les graines au printemps, fais une bataille d'eau dans la piscine sous le soleil chaud de l'été, cherche les champignons en automne et suspends des graines dans le jardin pour nourrir les oiseaux en hiver. Mais gare au cyclone : les saisons ne se ressemblent pas à chaque coin de la planète !

  • La Nouvelle-Aquitaine est la plus vaste Région de France ! Ce « Doc France » explore ses mille facettes : ses villes (Bordeaux, Poitiers, Limoges...), ses plages, ses îles (Ré, Oléron), ses régions boisées (la forêt des Landes, le Marais poitevin, le plateau de Millevaches...), son histoire (Lascaux), ses montagnes...

    Photos et illustrations se mêlent dans cette nouvelle collection documentaire, construite comme un itinéraire de voyage pour visiter la France, le pays le plus visité au monde, depuis chez soi.

  • Une découverte interactive des bébés animaux grâce à des animations adaptées aux petites mains :
    Aider l'oiseau à construire son nid, hisser le girafon sur ses pattes, guider les petites tortues jusqu'à la mer...

  • Vous étudiez le droit et vous aimez comprendre vos erreurs, apprendre d'elles et surtout trouver des moyens de ne plus les commettre ? Vous trouvez les annales d'épreuves et les manuels utiles, mais vous auriez aimé trouver en complément un livre qui prévoit les erreurs les plus courantes et explique comment les éviter avant même de les commettre ? Les auteurs de cet ouvrage aussi !
    C'est la raison pour laquelle ils ont sélectionné 66 erreurs récurrentes en droit public qu'ils dissèquent littéralement pour vous, avant de vous donner les clés de la réussite : moyens mnémotechniques, images, citations de culture populaire ou encore raisonnements par l'absurde vous permettront de retenir immédiatement et durablement l'essentiel !
    Cet ouvrage avant tout pédagogique vous propose, en s'adressant directement à vous, de partir non d'un sujet abstrait mais de l'erreur elle-même. Pas de résumés généraux de cours ni de sujets corrigés donc : ce sont des « contre-annales » qui anticipent vos erreurs et vous apprennent à ne jamais les commettre. Pour chacune des erreurs commentées, toutes issues de copies ou d'exercices réels, vous saurez ainsi pourquoi il s'agit d'une erreur, pourquoi elle peut être commise, et comment ne plus jamais la commettre. Et pour vérifier que vous avez bien compris, un mini-quizz est systématiquement proposé.
    Bref, vous tenez entre vos mains l'ouvrage que les auteurs auraient aimé trouver lorsqu'eux-mêmes étaient étudiants...

  • « La vue, c'est la vie ! » et il est possible de préserver son « capital vue » en respectant les règles simples et en suivant les conseils présentés dans cet ouvrage complet.
    Le but de ce livre est multiple : comprendre ce qu'est un oeil et comment il fonctionne, décrire simplement les principales maladies dont il peut être victime et enfin expliquer comment on peut conserver le plus longtemps possible des yeux en bonne santé.

  • Nina Fabri est une jeune fille passionnée de danse classique. Son rêve est de devenir danseuse professionnelle et de se produire dans les ballets qu'elle aime tant voir à l'opéra Garnier. Mais son parcours sera long et semé d'embûches...

    Nina est surexcitée à l'idée de partir en tournée de danse avec Mo ! Direction la Bretagne pour une représentation de La Valse des saisons ! Mais les choses risquent de ne pas tourner à l'avantage de notre petite étoile lorsqu'elle découvre que Piotr Ivanov sera l'accompagnateur du voyage. Ce professeur qui ne peut pas la supporter lui promet de sacrés misères...

  • Des recettes a daptées à toutes les occasions et à tous les profils :
    Pour les parents pressés (oeufs à la coque avec mouillettes de légumes, couscous du placard...).
    Pour les enfants qui n'aiment pas les légumes(barquettes de céleri pour les écureuils, pain d'épices au potimarron...). Pour les fêtes (galettes des rois, crêpes ou goûterd'anniversaire). Pour le petit-déjeuner et le goûter...

  • Couché sur le papier et travaillé depuis plus de dix ans, ce texte rapporte, questionne, fouille un parcours d'artiste plasticienne tout occupée à mettre en rapport son sentiment de la vie avec son travail de création. Et comme son oeuvre de peintre, c'est un récit où l'eau tient un très grand rôle puisqu'Anne Moreau a vécu et produit dans une île, puis sur un bateau (dont la cale fut son atelier), dans une maison d'écluse et, désormais, auprès des sources de la « discrète et facétieuse Charente » - tous lieux humides qui ont accordé à la Parisienne qu'elle est « d'être, de se lier à la peinture sans polariser sa vision ». Car si l'eau est omniprésente (dans le savoureux vocabulaire de la batellerie, notamment), c'est la peinture qui tient ici le premier rôle : la peinture pensée, la peinture rêvée, la peinture pratiquée enfin qui donne à l'auteur des outils de compréhension du monde, autant que des choses de l'art.
    Irrigué par la richesse des rapports humains (notamment ceux entretenus avec les mariniers) et par la « science savoureuse de la vie », ce récit évite les écueils narcissiques de l'autobio- graphie. Tranquillement, modestement, il montre une voie. C'est le livre d'une vie. C'est la trajectoire d'une artiste depuis toujours à l'ouvrage, et qui cherche, « non pas la beauté, mais la profonde alliance ».

  • Après le scandale des « chaussons », Zita et Alice, les ennemies de Nina ont quitté l'école Camargo. A peine Nina s'est elle remise du choc, qu'une nouvelle accapare tout son esprit : un stage d'été est organisé à Cannes au Centre Chorégraphique Petipa ! L'occasion rêvée de progresser.

    Nina va découvrir au centre une photo de sa mère parmi les anciens élèves : bouleversée, elle va tenter de découvrir le mystère qui entoure sa famille.

  • Après les vacances de Noël, Nina est heureuse de retrouver Zita et Alice. Mais leur amitié se craquelle depuis que sa photo est affichée sur les prospectus de l'école Camargo. Heureusement que Mo est là pour lui rendre le sourire. Il n'y a pas que les copines dans la vie ! Un amoureux c'est encore mieux !
    Un téléfilm est en préparation à l'école et Nina fait partie des élues. Au lieu de s'en réjouir, elle maudit sa chance car cela crée les jalousies des danseuses en herbe. De plus, elle s'inquiète beaucoup pour son père injoignable en Egypte. Et Mo qui venu faire un stage à l'école reçoit les faveurs de Fanny la Rose. Pour couronner le tout, Fanny reçoit une lettre de menace anonyme et c'est elle qui est accusée. Ainsi le moral de Nina commence à flancher.

  • L'Egypte, « une destination de rêve «, comme disent les dépliants touristiques. Pour Nina cela ressemblerait plutôt à un cauchemar depuis que son père l'a contrainte à vivre avec lui. Plus de cours de danse, plus de Mo. En plus sa cheville blessée ne s'arrange pas depuis que Zita l'a poussée. Mais autant interdire à un oiseau de voler ! Nina trouve très vite une nouvelle école de danse où s'inscrire et participe à un gala de bienfaisance qui pourrait faire changer d'avis son père et lui permettre de retourner à Paris...

  • La ville en chantier

    Anne Moreau

    Ils ne sont que deux ces personnages en pâte à modeler, mais aussi petits soient-ils, ils ont l'énergie nécessaire pour construire sous nos yeux une ville à leur mesure, en faisant preuve d'astuce et de détermination.

  • Les missionnaires français des XVIIe et XVIIIe siècles en Amérique ont laissé de nombreux écrits permettant d'appréhender le phénomène du "contact" entre les civilisations européennes et amérindiennes. Les jésuites publièrent maints récits de leurs voyages. L'exemple de Sébastien Racle qui passa plus de trente ans en Acadie chez les Abenakis est étudié dans cet ouvrage. L'auteur met en lumière les interactions réciproques du "Vieux Continent" et du "Nouveau Monde" dont les missionnaires furent les vecteurs précoces et majeurs.

  • Cet ouvrage, destiné aux étudiants des classes préparatoires BCPST préparant le concours AGRO-VÉTO, est conçu pour réviser l'oral de physique de façon très efficace.
    On peut bien sûr travailler cet ouvrage tout au long de la seconde année de BCPST, en cherchant régulièrement les exercices du livre liés au chapitre étudié en classe. Mais l'originalité de ce manuel provient de la préparation méthodique à réaliser durant le mois généralement accordé entre les écrits et les oraux du concours AGRO-VETO. Le principe est le suivant : on se base sur 24 heures de travail réparties sur 4 semaines de 6 jours.
    Durant chaque heure, le candidat devra chercher, comme au concours, un sujet composé de 2 exercices, pendant une durée de 30 minutes. Puis il consacrera 30 minutes à une analyse minutieuse de tout l'ensemble du corrigé. Les 24 sujets sont toujours organisés de la façon suivante : une première présentation du sujet sous une forme identique à celle du concours ; une deuxième présentation de chaque exercice avec une analyse stratégique de l'énoncé ; un corrigé très détaillé, de telle sorte que la solution soit comprise de tous les étudiants ; des techniques à mémoriser ; un formulaire lié à l'exercice ;
    Des extraits pertinents des rapports de jurys.
    Les 24 sujets, exposés dans un ordre bien réfléchi, ont été méticuleusement sélectionnés parmi les épreuves du concours AGROVETO des années passées afin que l'ensemble du programme soit revu.
    Travailler sérieusement cet ouvrage tout au long de l'année, mais aussi de façon plus intense avant les oraux, est donc l'assurance de réussir sa préparation aux oraux de physique du concours AGROVÉTO.

  • Nina Fabbri aime la danse par-dessus tout.
    Son but ? Devenir un jour une étoile... Quand même ! Admise à l'école Camargo, elle commence à réaliser son rêve. Et même si rien n'est facile pour Nina, ni sur scène ni dans la vie, la danse lui offre des moments magiques. Elle lui apporte aussi l'amitié et, bientôt, la promesse d'un premier amour... Alors, partage vite ses émotions avec elle et, toi aussi, danse avec Nina !

  • Tous les contenus pour réussir l'épreuve :
    - Une édition actualisée conforme aux nouveaux programmes de l'école maternelle (B.O. du 26 mars 2015) et de l'école élémentaire (B.O. du 26 novembre 2015).
    - Les savoirs disciplinaires pour maîtriser les connaissances au programme.
    - Les outils pédagogiques essentiels pour vous projeter dans la classe.

    La méthodologie de l'épreuve :
    - Des conseils pour organiser votre temps le jour J.
    - Une méthodologie et des exemples de sujets décortiqués pas à pas.

    Un entraînement complet aux questions de grammaire :
    - Les connaissances de grammaire indispensables.
    - 100 exercices d'entraînement corrigés.

    Livre en ligne INCLUS: pour l'achat de cet ouvrage, consultez l'intégralité de votre livre sur de nombreux supports (PC/Mac, Tablettes et Smartphones...). En savoir plus sur www.nathan.fr/livre-en-ligne.

  • Esther, avant-dernière tragédie de Racine, fut écrite pour les " Demoiselles " de la maison royale de Saint-Cyr, créée à l'initiative de Mme de Maintenon, épouse de Louis XIV. Elle y fut créée devant un public de courtisans au carnaval de 1689 et inaugura dans cette institution une éphémère tradition de théâtre à intermèdes musicaux. La musique fait intervenir un ensemble instrumental à trois parties (prélude, ouverture, entracte), un choeur formé des jeunes filles de la suite d'Esther, des solos et des ensembles vocaux. Bien qu'elle ait été conçue pour voix de femmes, la musique de Moreau peut aussi être interprétée par un ensemble de voix mixtes. Cette édition présente pour la première fois le texte déclamé, conservé en orthographe ancienne, et l'intégralité de la musique établie d'après les sources contemporaines de la création de l'oeuvre.
    Avant-propos bilingue français-anglais, 12 fac-similés.

  • Cette édition d'Athalie de Racine réunit, pour la première fois, le texte original de la tragédie de Jean Racine, écrite pour les Demoiselles de Saint-Cyr en 1691, et les intermèdes musicaux de Jean-Baptiste Moreau, en suivant le déroulement de la pièce, marquée par l'intrication de la musique au sein de la déclamation. La musique intervient sous la forme de prologue, ouverture, et d'intermèdes situés au cours des actes et à la fin de ceux-ci. Composée pour voix de femmes (solos et choeurs à deux voix) et petit ensemble instrumental, elle représente un quart du spectacle d'Athalie.
    On a joint à l'édition d'Athalie celle d'intermèdes anonymes composés au milieu du XVIIIe siècle d'après la version originale de Moreau. Plus brefs, ils privilégient les pièces chorales au détriment des solos et sont écrits pour voix mixtes.

empty