André Boucourechliev

  • « Plus que toute autre, l'oeuvre de Beethoven possède le don de la migration perpétuelle, et rend un sens au mot galvaudé d'"immortelle". Ce privilège est celui de l'esprit moderne ».

    Pas de meilleur point de vue que celui d'un autre compositeur pour pénétrer le dédale créatif de Beethoven. André Boucourechliev met ici en évidence tout ce qui lie l'atelier du compositeur au monde, au contexte historique et psychologique qui entoure chaque création. Ce livre est une notice poétique, un mode d'emploi, la clef d'un trésor, un passeport : on ne saurait partir en expédition auditive sans lui.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Igor stravinsky

    André Boucourechliev

    • Fayard
    • 9 Novembre 1989

    L'oeuvre de Stravinsky, universellement connue et reconnue, célébrée dès son apparition et jusqu'à nos jours comme l'une des plus glorieuses du siècle, reste l'une des plus secrètes. Aucune n'a, pourtant, parlé un langage aussi limpide au sein des langages plus ou moins " hermétiques " de ses contemporains, de Schönberg à Boulez. Aucune n'a, dans le même temps, suscité autant de passions opposées, de scandales, de malentendus, aucune n'a donné lieu à des interprétations aussi contradictoires et à des polémiques aussi violentes; aucune n'a autant dérouté par ses métamorphoses. L'a-t-on comprise pour ce qu'elle estoe Ne l'a-t-on pas aimée _ ou honnie _ pour ce qu'elle n'est pasoe Aujourd'hui, cent ans après la naissance du compositeur, et tandis que s'éloignent les tempêtes qui ont bouleversé la musique contemporaine, aujourd'hui encore semble persister une " énigme Stravinsky ".

    André Boucourechliev tente de percer ce mystère. Questionnant une à une l'ensemble des oeuvres du compositeur, analysant les plus significatives, il propose de nouvelles clefs au déchiffrement de leur unité profonde. L'évocation de l'homme trouve ici également sa place, à travers ses multiples pérégrinations, ses rencontres et collaborations avec les écrivains et artistes les plus prestigieux de son temps.

    Constamment originale et stimulante dans sa vision de l'oeuvre stravinskienne, cette monographie constitue l'ouvrage indispensable à sa compréhension.

    André Boucourechliev s'est imposé comme un des compositeurs les plus marquants de sa génération avec des ouvrages comme ses Archipels, Ombres, Faces, Amers et son opéra Le Nom d'OEdipe. Il est l'auteur de livres sur Schumann et Beethoven et, aux Editions Fayard, de Regard sur Chopin, Le langage musical et Debussy la révolution subtile.

  • Explorer le phénomène musical de l'intérieur, tenter de mettre en lumière ses mécanismes intimes dans leur constitution, leur fonctionnement et leur perception, interroger la forme musicale comme processus dynamique, guetter les stratégies du compositeur au sein de l'oeuvre, évoquer, enfin certaines grandes étapes du langage musical en évolution, tenues pour historiques _ telle est l'ambition de cet ouvrage.

    L'auditeur que la musique passionne trouvera ici le livre susceptible de l'orienter. Ni essai pour professionnels ni ouvrage de vulgarisation, il s'adresse, par son vocabulaire compréhensible et par sa façon nouvelle de questionner le discours musical, au lecteur non spécialiste désireux de pénétrer au coeur de cet univers.

    André Boucourechliev, un des plus importants compositeurs français de sa génération, connu et apprécié par ses ouvrages sur Schumann, Beethoven et Stravinsky, se révèle un initiateur brillant, au ton très personnel.

  • Schumann

    André Boucourechliev

    " Non seulement Schumann est par sa personnalité, son inspiration et son destin une figure romantique par excellence, mais il répond en adepte fervent à tous les appels de son époque.
    " André Boucourechliev

    Ajouter au panier
    En stock
  • Ecrit au soir de sa vie, ce livre du grand compositeur et écrivain sur la musique que fut André Boucourechliev fait le point sur l'un des musiciens qu'il a le plus aimé pour le caractère singulier de son oeuvre, située à la naissance du siècle et qui inaugure sa modernité.

    Car bien plus qu'à Stravinsky ou à Schoenberg, c'est en effet, selon lui, à Debussy que l'on doit la révolution musicale la plus profonde et la plus subtile du XXe siècle. Partant de cette conviction d'autant plus forte qu'elle s'est forgée au contact des langages esthétiques les plus avancés de notre époque, l'auteur s'est attaché ici à livrer certaines clés permettant d'appréhender l'univers et le style musical du compositeur.
    />
    Tout comme celui de Cézanne en peinture ou de Mallarmé en poésie, le projet de Debussy a bien été de réinventer la musique. Ignorant ces modèles hérités du classicisme que sont la symétrie, la périodicité, la continuité et le développement, sa modernité réside dans l'insaisissabilité de la forme et l'extrême plasticité de son écriture. S'y ajoute un prodigieux sens harmonique qui lui permet de s'affranchir dans une totale liberté des règles de la tonalité afin de privilégier avec un rare bonheur le son et le timbre.

    En illustration de ces propos sur l'étonnante nouveauté du langage debussyste, plusieurs oeuvres significatives puisées dans le catalogue pianistique, vocal, lyrique ou orchestral sont commentées à titre d'exemples, permettant de mieux pénétrer toute la saveur de sa poétique musicale et d'accéder par là à une écoute toujours plus émerveillée.

  • Qu'un compositeur d'aujourd'hui, engagé dans la création musicale de son temps, entreprenne d'écrire un ouvrage sur Chopin, voilà qui peut sembler paradoxal. C'est ignorer que la séduction mélodique de son langage et la perfection formelle de ses compositions n'ont pas fini d'exercer leur fascination et leur charme.

    Celui qui, selon ses propres termes, " sut conquérir les savants et les sensibles " est abordé ici à travers ces miroirs de lui-même, formants ou déformants, que sont à la fois ses interprètes et ses auditeurs: une invitation à se réinterroger sur ces questions tant débattues que sont la fidélité aux oeuvres, le rite social du récital, ou encore à se pencher sur le romantisme si particulier de Chopin confronté aux démons dominateurs de ses contemporains allemands.

    Son parcours si attachant, si passionnant et tellement souvent galvaudé, celui de ses joies, de ses souffrances, de ses amours, n'est pas ignoré mais bien au contraire revisité d'une plume légère et narquoise, sans que soit pour autant occultée la part d'ombre, d'insaisissable derrière laquelle on sent percer l'être mythique.

    La production enfin, dans sa quasi-totalité, est ici présentée hors de toute aspiration musicologique, l'auteur mettant l'accent sur tout ce qui se voit et ce qui s'entend pour guider l'écoute des auditeurs attentifs et la main des pianistes.

    Ce regard très personnel porte témoignage d'un amour profond, exempt de tout préjugé, fruit de la longue fréquentation d'une oeuvre souvent jouée et étudiée.

    Compositeur, André Boucourechliev est l'auteur d'ouvrages sur Beethoven, Schumann, Stravinsky, ainsi que d'un essai sur le langage musical.

  • A l'ecoute

    André Boucourechliev

    • Fayard
    • 31 Mai 2006

    Ecouter, c'est agir. Ecouter la musique est une aventure. Ces postulats énoncés par André Boucourechliev ont guidé sa pratique d'écrivain de musique : ses textes amènent le lecteur-auditeur à une conscience plus aiguë de ce qu'il entend.
    Cette activité, André Boucourechliev l'a menée à un époque où la musique contemporaine était « très attaquée et fort peu connue », afin de « la défendre passionnément ». « Je n'ai jamais été, disait-il, un critique qui se pose en juge suprême et objectif, mais un musicien engagé dans la musique de son temps ».
    Les chroniques réunies ici retracent le foisonnement de la création des années cinquante et soixante : des lieux d'élection (Darmstadt, Donaueschingen, Royan, Venise, Paris avec le Domaine musical) offrent « à l'homme moderne un art à sa mesure, qui s'ouvre à la tension, à la violence, aux interrogations de notre temps ». C'est en compositeur que Boucourechliev témoigne, rendant compte de l'effervescence dans laquelle naissent les formes nouvelles et de la ferveur qui unit compositeurs, interprètes et auditeurs.
    On trouve aussi dans cet ensemble de textes les lignes de pensée qui irriguent les ouvrages auxquels l'auteur a travaillé durant les dernières années de sa vie : outre ses réflexions sur Beethoven, Chopin et Debussy, son étude Le Langage musical qui prolonge et approfondit ce que contenaient de définitif ces textes liés à des événements.


empty