Spéciale Elections américaines

  • Le 23 décembre 2008, en pleine crise économique, la dernière voiture General Motors produite à l'usine de Janesville sort de la chaîne de montage, avant que celle-ci ne ferme ses portes pour toujours.
    Amy Goldstein relate l'histoire humaine derrière le fait historique et économique, ce qui est arrivé à cette ville industrielle qui s'est toujours relevée suite aux aléas du capitalisme. Au-delà du choc de ces milliers d'emplois qui disparaissent soudainement, la journaliste du Washington Post s'attache à raconter la ville, siège historique de l'industrie mécanique et des stylos Parker. Suite à un reportage de plusieurs années, Amy Goldstein donne à lire le récit de cette ville et de ses habitants. C'est avec beaucoup d'empathie et d'émotion que l'auteur dresse le portrait quotidien de ces personnages.
    En déployant une riche palette de protagonistes - employés licenciés, travailleurs sociaux, entrepreneurs locaux, figures syndicalistes et politiques, formateurs... -, Amy Goldstein dépasse le détail figé du dernier jour de l'usine de Janesville et déploie sa narration en même temps qu'elle élargit le champ des perspectives. Janesville. Une histoire américaine, davantage qu'une réflexion sur les conséquences des idéologies politiques et économiques, est le récit incarné du devenir d'une classe ouvrière souffrante qui, à défaut d'être entendue par la classe dirigeante, doit trouver, en elle et dans la communauté locale, les ressources pour se réinventer.

  • Hillbilly élégie

    J. D. Vance

    « On les appelle Hillbillies, Rednecks ou White Trash. Pour moi, ce sont mes voisins, mes amis, ma famille. » J.D. Vance. Dans ce récit à la fois personnel et politique, J.D Vance raconte son enfance violente et chaotique dans les Appalaches - cette immense région des États-Unis qui a vu l'industrie du charbon et la métallurgie péricliter - et décrit avec humanité et bienveillance la rude vie de ces « petits blancs » du Midwest que l'on dit xénophobes et qui ont voté pour Donald Trump. Roman autobiographique, roman d'un transfuge, Hillbilly élégie nous fait entendre la voix d'une classe désillusionnée et pose des questions essentielles : Comment peut-on avoir du travail et ne pas manger à sa faim dans le pays le plus riche du monde ? Comment l'Amérique démocrate, ouvrière et digne est-elle devenue républicaine, pauvre et pleine de rancune ?

  • Un « menteur pathologique » : c'est en ces termes que la nièce de Donald Trump parle de son oncle dans ce portrait au vitriol du président américain.
    Témoignage de première main sur le clan Trump, cette plongée au coeur de la névrose d'une famille toute-puissante est un incroyable roman. Il révèle le vrai visage de Donald Trump, un enfant terrorisé par son père, devenu cet homme instable et manipulateur à la tête des Etats-Unis.
    Vendu à plus d'un million d'exemplaires en seulement 48 heures lors de sa parution aux États-Unis, ce best-seller hors norme est le livre qui secoue la campagne présidentielle américaine. Et qui pourrait empêcher la réélection de Donald Trump.

  • Depuis 2012 et 2014, Jérôme Cartillier et Gilles Paris sont basés aux États-Unis et couvrent au plus près la politique américaine. Respectivement correspondant de l'AFP à la Maison Blanche et correspondant du journal Le Monde à Washington, ils suivent au quotidien Donald Trump, dans ses briefings, ses points de presse improvisés dans le Bureau ovale, ses voyages à l'étranger à bord de l'Air Force One, et les meetings d'une campagne permanente. De leur poste d'observation, ils livrent un récit édifiant de sa présidence. Et offrent la première analyse de la crise du Covid-19 vue des États-Unis. En 2016, la première puissance mondiale a élu un nouveau leader, Donald Trump, qui brave tous les codes en vigueur, tant sur les scènes nationales que diplomatiques. En 2020, l'humanité s'est heurtée au cataclysme du coronavirus qui a mis l'économie mondiale à genoux. Ces deux événements ont bouleversé l'échiquier mondial. Ils ont aussi exacerbé les tensions entre les deux superpuissances américaine et chinoises, et au-delà.
    Les auteurs se penchent dans ce livre sur la gestion de la pandémie par Donald Trump, et ses conséquences pour ses chances de réélection. Avec une profonde connaissance de la politique américaine et une expérience de terrain unique, ils reviennent sur l'action politique du magnat immobilier, à la fois imprévisible et cohérente, clef de la loyauté spectaculaire de sa base électorale. Et éclairent de manière remarquable la personnalité publique qu'il s'est construite en cinq décennies. D'une plume vivante et maîtrisée, ils décryptent la place de l'Amérique dans le monde de demain. Cet ouvrage, qui prend en compte les événements les plus récents, est sans doute le plus complet sur la présidence Trump, et met en perspective l'enjeu de la présidentielle de 2020, première échéance électorale majeure de l'après-pandémie, pour les États-Unis et pour le monde.

  • Le lecteur se change en une petite souris vivant dans le bureau ovale. Le Washington Post a réalisé cette BD rythmée comme une saison de la série House of Cards. Le lecteur s'immerge au coeur de la Maison-Blanche et découvre un président des Etats-Unis prêt à tout pour empêcher l'investigation sur l'ingérence de la Russie dans son élection de 2016 : limoger le patron du FBI, renier son avocat personnel ou encore manipuler des faits.
    Cette BD s'appuie sur une investigation hors norme. Durant deux ans, le procureur Robert S. Mueller (épaulé par 19 procureurs et 40 agents du FBI) a enquêté sur l'ingérence de la Russie dans la campagne présidentielle américaine de 2016.

  • Un récit incroyable sur les coulisses de l'administration Trump à la Maison Blanche. Conseiller à la Sécurité Nationale de Donald Trump, John Bolton a passé 453 jours au coeur du pouvoir américain avant d'être remercié. Vivez heure par heure son histoire. John Bolton nous offre un compte rendu précis de la gestion des crises internationales et nous révèle de nombreuses anecdotes sur Trump : la position américaine sur le climat, la Corée du Nord et son dictateur " Rocket Man " , l'Iran, la Syrie, l'Ukraine, les batailles au G7, le plan fou pour amener les Talibans à Camp David...
    , et nous livre la méthode Trump pour gérer les relations internationales des Etats-Unis. Ce qu'il en a vu l'a estomaqué : un président focalisé sur sa réélection, quitte à demander l'aide de la Chine pour soutenir la politique agricole américaine, ou demander au président ukrainien d'enquêter sur son rival politique. Il nous dépeint un président addict au chaos, qui embrasse les ennemis des Etats-Unis et méprise ses alliés historiques.
    Bolton n'en revient pas de voir Trump gérer la politique étrangère comme une négociation immobilière. Avec pour résultat d'affaiblir la position des Etats-Unis face à la Chine, la Russie, l'Iran, et la Corée du Nord. Dès son arrivée, Bolton est confronté à la crise des attaques chimiques en Syrie, les échanges avec la France, le détail des appels téléphoniques entre Trump et Macron. Un ouvrage de géopolitique passionnant.

  • "Maman je t'en supplie, dis-je en twi. Je te supplie d'arrêter. Je te supplie de teréveiller. Je te supplie de vivre.".

    Gifty, américaine d'origine ghanéenne, est une jeune chercheuse en neurologie qui consacre sa vie à ses souris de laboratoire. Mais du jour au lendemain, elle doit accueillir chez elle sa mère, très croyante, qui n'est plus que l'ombre d'elle-même et reste enfermée dans sa chambre. Au fil de souvenirs d'enfance émouvants, Gifty s'interroge sur sa passion pour la science si opposée aux croyances de sa mère et de ses ancêtres. Sublime Royaume raconte les difficultés d'avoir une peau noire en Amérique, et le choc des générations au sein d'une famille issue de l'immigration.

    Un deuxième roman qui confirme l'immense talent de Yaa Gyasi dont la plume si subtile prend toujours une force incroyable.

  • American dirt

    Jeanine Cummins

    Libraire à Acapulco, au Mexique, Lydia mène une vie calme avec son mari journaliste Sebastián et leur famille, malgré les tensions causées dans la ville par les puissants cartels de la drogue. Jusqu'au jour où Sebastián, s'apprêtant à révéler dans la presse l'identité du chef du principal cartel, apprend à Lydia que celui-ci n'est autre que Javier, un client érudit avec qui elle s'est liée dans sa librairie... La parution de son article, quelques jours plus tard, bouleverse leur destin à tous.

    Contrainte de prendre la fuite avec son fils de huit ans, Luca, Lydia se sait suivie par les hommes de Javier. Ils vont alors rejoindre le flot de migrants en provenance du sud du continent, en route vers les États-Unis, devront voyager clandestinement à bord de la redoutable Bestia, le train qui fonce vers le nord, seront dépouillés par des policiers corrompus, et menacés par les tueurs du cartel...

    Porté par une écriture électrique, American Dirt raconte l'épopée de ces femmes et de ces hommes qui ont pour seul bagage une farouche volonté d'avancer vers la frontière américaine. Un récit marqué par la force et l'instinct de survie de Lydia, le courage de Luca, ainsi que leur amitié avec Rebeca et Soledad, deux soeurs honduriennes, fragiles lucioles dans les longues nuits de marche... Hymne aux rêves de milliers de migrants qui risquent chaque jour leur vie, American Dirt est aussi le roman de l'amour d'une mère et de son fils qui, au coeur des situations tragiques, ne perdent jamais espoir. Un roman nécessaire à notre époque troublée.

  • Nomadland

    Jessica Bruder

    Les mensonges et la folle cupidité des banquiers (autrement nommée « crise des subprimes ») les ont jetés à la rue. En 2008, ils ont perdu leur travail, leur maison, tout l'argent patiemment mis de côté pour leur retraite.
    Ils auraient pu rester sur place, à tourner en rond, en attendant des jours meilleurs. Ils ont préféré investir leurs derniers dollars et toute leur énergie dans l'aménagement d'un van, et les voilà partis. Ils sont devenus des migrants en étrange pays, dans leur pays lui-même, l'Amérique dont le rêve a tourné au cauchemar.
    Parfois, ils se reposent dans un paysage sublime ou se rassemblent pour un vide-greniers géant ou une nuit de fête dans le désert. Mais le plus souvent, ­ils foncent là où l'on embauche les seniors compétents et dociles : entrepôts Amazon, parcs d'attractions, campings... Parfois, ils s'y épuisent et s'y brisent.

  • Rumeurs d'Amérique

    Alain Mabanckou

    • Plon
    • 27 Août 2020

    Pour la première fois, j'ouvre les portes de mon Amérique, celles de la Californie où je vis depuis une quinzaine d'années, où j'enseigne la littérature française, mais aussi où j'écris tous mes romans. L'opulence de Santa Monica, l'âpre condition des minorités de Los Angeles, le désespoir des agglomérations environnantes, mais également l'enthousiasme d'une population qui porte encore en elle le rêve américain, c'est aussi mon histoire aujourd'hui. Faits divers, musique, sport, guerre des gangs, enjeux de la race, habitudes politiques et campagne de l'élection présidentielle, moeurs des Angelinos, découverte d'endroits insolites, tout est passé au crible ici pour dessiner le portrait d'une autre Amérique.

  • À quarante-trois ans, Barry Cohen, New-Yorkais survolté à la tête d'un fonds spéculatif de 2,4 milliards de dollars est au bord du précipice. Sous le coup d'une enquête de la Commission boursière, accablé par la découverte de l'autisme de son jeune fils, il prend une décision aussi subite qu'inattendue et embarque dans un car Greyhound. Destination : le Nouveau-Mexique où demeure celle qui fut jadis son premier amour, et avec qui il imagine pouvoir refaire sa vie. Une vie plus simple, plus saine, plus heureuse. Commence alors une folle traversée du continent. D'est en ouest, de highways en freeways, Barry découvre une autre Amérique : celle des pauvres, des marginaux, des déclassés. Pendant que sa femme, Seema, entame une liaison avec un romancier, Barry fonce vers une improbable rédemption.

    Sans se départir de son humour loufoque, Gary Shteyngart dresse le portrait d'une Amérique déboussolée, à la veille de l'élection de Donald Trump, et nous entraîne dans un road-trip qui tient plus des montagnes russes que du voyage d'agrément.

  • Quatorze ans après la disparition des jumelles Vignes, l'une d'elles réapparaît à Mallard, leur ville natale, dans le Sud d'une Amérique fraîchement déségrégationnée. Adolescentes, elles avaient fugué main dans la main, décidées à affronter le monde. Pourtant, lorsque Desiree refait surface, elle a perdu la trace de sa jumelle depuis bien longtemps: Stella a disparu des années auparavant pour mener à Boston la vie d'une jeune femme Blanche. Mais jusqu'où peut-on renoncer à une partie de soi-même ?
    Dans ce roman magistral sur l'identité, l'auteure interroge les mailles fragiles dont sont tissés les individus, entre la filiation, le rêve de devenir une autre personne et le besoin dévorant de trouver sa place.

  • Etre patriote, en ce moment charnière, demande du courage et de l'imagination. Notre démocratie est en haillons, nos procédures de vote sont cassées, notre langage abîmé, notre discours politique réduit à des cris de haine. On ne pourra même pas dire, comme Sartre jadis, "Jamais nous n'avons été aussi libres que sous l'Occupation". Au contraire, jamais il n'a paru si terriblement difficile de résister.
    Nous, Américains, ne pouvons plus nous cacher derrière l'illusion d'être une démocratie par essence ou par prédestination. La démocratie, cela se mérite.

    Ajouter au panier
    En stock
  • 2 novembre 1999. Luther Dunphy prend la route du Centre des femmes d'une petite ville de l'Ohio et tire sur le Dr Augustus Voorhees, l'un des « médecins avorteurs » de l'hôpital. De façon remarquable, Joyce Carol Oates dévoile les mécanismes qui ont mené à cet acte meurtrier et offre le portrait acéré d'une société ébranlée dans ses valeurs profondes. Entre les foetus avortés, les médecins assassinés ou les « soldats de Dieu » condamnés à la peine capitale, qui sont les véritables martyrs ?

    Ajouter au panier
    En stock
  • Americana

    Luke Healy

    Un Irlandais bercé pendant toute sa jeunesse du rêve américain, se voit pour la énième fois expulsé des USA pour non renouvellement de sa carte de séjour. Il va s'imposer, en guise d'exorcisme, le Pacific Crest Trail, un trail de 4 240 km qui coure de la frontière mexicaine à la frontière canadienne, du désert à la glace en traversant 25 parc nationaux. La manière la plus radicale de se confronter à soi et à l'Amérique loin de tous les fantasmes et les rêves d'enfance.
    Une sorte d'Into the Wild "secure" , mais qui n'en égratigne pas moins tous les paradoxes et les zones d'ombre de la société américaine contemporaine avant l'élection de Trump.

  • Maid

    Stéphanie Land

    Il est arrivé qu'un écrivain devienne femme de ménage. Pour vivre de l'intérieur une condition sociale qui n'était pas la sienne, et pouvoir témoigner, dénoncer les conditions de travail indignes, les horaires inhumains, mettre sa plume au service de celles que personne n'écoute. Ce fut le cas de Florence Aubenas, et de Barbara Ehrenreich qui signe la préface de ce livre. Mais il arrive - plus rarement - que ce soit l'inverse. Qu'une femme de ménage devienne écrivain. Au début de ce récit, Stéphanie Land est seule et mère d'une petite fille de 2 ans et, pour (sur) vivre et leur procurer un toit, elle nettoie les maisons auxquelles elle s'amuse à donner des noms romanesques : la Maison du Clown, la Maison Porno, la Maison Triste, la Maison de la Femme qui Entasse... Elle explore ainsi le ventre de l'Amérique depuis sa classe moyenne supérieure à la réalité de ceux qui la servent. À la fin de son récit, sa fille a 7 ans et s'apprête à lui sauter au cou pour la féliciter : Stéphanie va recevoir son diplôme de création littéraire de l'Université de Missoula. Montana. Suivi en cours du soir à distance. Entre les deux, Stéphanie a briqué, balayé, frotté, rangé, et vu l'envers du décor de l'Amérique triomphante. Elle a aspiré la poussière chez les autres, et aspiré à devenir quelqu'un d'autre. Elle raconte.

  • Cette satire féroce des États-Unis en proie à la folie, incroyablement drôle, raconte l'histoire d'un grand navire, la Gloire, et de son capitaine bruyant et grotesque qui le conduit au bord du désastre. La Gloire était habilement commandé depuis des années, mais lorsque son capitaine bien-aimé décide de prendre sa retraite, un nouveau chef se présente. Portant une plume jaune dans les cheveux, il est vulgaire, maladroit et inexplicablement confiant. N'ayant aucune connaissance de la navigation ou du droit maritime - ni même, comme il l'a fait remarquer à plusieurs reprises, un goût particulier pour les bateaux, il jure solennellement de prendre les choses en mains. Il commencer par licencier l'équipage et nomme ses amis aux postes importants.
    Alors qu'il dirige le navire, il lui arrive parfois de tourner soudainement à gauche et à droite, pour surprendre les passagers et faire bouger les choses. Entouré de son groupe de petits voleurs et d'hommes de confiance, il fascine les passagers, écrivant ses opinions sur le tableau blanc de la cafétéria, se vantant de son anatomie exceptionnelle, dévorant des cheeseburgers et jetant par-dessus bord quiconque lui déplaît. Jusqu'au jour où apparaît à l'horizon un célèbre pirate, longtemps redouté par les passagers de la Gloire mais vénéré par le Capitaine pour son apparence incroyablement virile lorsqu'il monte torse-nu à cheval...

    Ajouter au panier
    En stock
  • Le manoir

    Maurin Picard

    • Perrin
    • 22 Octobre 2020

    « Versailles » citoyenne d'une jeune république née à la force des armes, « maison du peuple » américain, la Maison Blanche exerce, plus de deux siècles après son inauguration, une fascination sans égal parmi les hauts lieux de pouvoir sur la planète.
    Rien ne lui a été épargné, du moins sur celluloïde et dans la littérature. Combien de fois a-t-elle rasée, détruite, prise d'assaut, y compris par des envahisseurs venus de l'espace ? Combien d'intrigues sanglantes s'y sont noué sur le grand ou le petit écran ? Combien de crises internationales y ont-elles trouvé leur dénouement? Combien de films et de séries télévisées lui sont-elles consacrés, à commencer par la plus célèbre d'entre elles, The West Wing ?
    /> Symbole de pouvoir absolu, véritable mythe constitutionnel et source de folklore du roman national américain, la grande demeure patricienne fut pourtant le théâtre d'événements singuliers et dramatiques, que le temps a fini d'estomper. La Maison Blanche attire autant qu'elle révulse les Américains, méfiants vis-à-vis du gouvernement fédéral mais passionnément attachés à leur histoire présidentielle.
    Ces dirigeants ne furent pas toujours amènes envers l'intimidant « manoir exécutif ». Harry Truman l'appelait la « grande prison blanche » et ne rêvait que de s'en échapper. Sans doute ressentait-il le poids d'un passé écrasant, éminemment glorieux mais ô combien tragique. Le fantôme d'Abraham Lincoln y déambule, dit-on, à sa guise, depuis cette funeste soirée d'avril 1865 et cette représentation théâtrale à laquelle il eût bien volontiers renoncé. Les spectres de Première dames inconsolables y rôdent, eux aussi : Jane Pierce et Mary Todd Lincoln, orphelines d'enfants arrachés trop tôt à leur affection. Tout comme ceux des esclaves qui oeuvrèrent à ériger la bâtisse entre 1792 et 1800, et dont Michelle Obama finit par honorer la mémoire en 2016.
    De cette histoire épique émerge le portrait haletant d'un lieu de pouvoir jadis ouvert aux quatre vents mais aujourd'hui inaccessible au commun des mortels.
    Une histoire , servie par une rare talent d'écriture, racontée en une vingtaine de chapitres haletants qui constituent une véritable série narrative.

  • Plus personne ne croyait en sa candidature. Et pourtant, c'est sur lui que parie l'Amérique anti-Trump. Une Amérique lassée, étourdie par quatre années au pouvoir d'un président incontrôlable et provocateur, prêt à tout pour satisfaire sa base électorale et se maintenir au pouvoir.
    Joe Biden pourrait être le président le plus âgé de l'histoire des États-Unis. Il se pose en candidat de la transition, prêt à laisser le flambeau à la jeune génération une fois la «menace » Trump éliminée.
    Biden a commencé sa carrière politique il y a près de 50 ans. Il manque cruellement de charisme et d'énergie. La campagne Trump tente de le faire passer pour un homme sénile, qui sera la marionnette de la gauche « radicale ». Mais derrière ses gaffes légendaires et ses faux-pas, se cache un homme attachant, empathique, qui a su faire preuve d'une immense résilience dans sa vie, ponctuée de tragédies.
    Joe Biden fait de ses qualités humaines un message politique, alors que les États-Unis font face à des défis historiques, sur les plans sanitaire et économique.
    Qui est vraiment Joe Biden ? Comment ce candidat d'une autre époque, ancien vice-président de Barack Obama, a-t-il réussi à se poser en « sauveur » des démocrates ? Pourra-t-il unir une Amérique plus divisée que jamais ?

  • La présidence de Trump racontée de l'intérieur ? S'appuyant sur des sources exceptionnelles et des centaines d'heures d'interviews, Bob Woodward dépeint le quotidien d'une Maison blanche en proie aux décisions chaotiques, dont les conséquences bouleversent l'ordre mondial. Corée du Nord, immigration, Otan : une plongée vertigineuse au coeur du bureau ovale, tenu par l'homme le plus inattendu et imprévisible de l'histoire des États-Unis.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Hinterland, c'est l'arrière-pays américain, peuplé de batteuses à grains imposantes et de fermiers courbés, où des ouvriers venus de tous les coins du monde se pressent dans des usines et des «centres de distribution». Poussée par une crise socio-économique sans cesse croissante, la structure de classe américaine se recompose dans de nouvelles géographies de race, de pauvreté et de production. Le centre est tombé. Des émeutes ricochent de villes en villes. Les anarchistes détruisent les centres financiers alors qu'une extrême droite renaissante renforce le pouvoir dans les campagnes. S'appuyant sur son expérience directe des troubles populaires récents, du mouvement Occupy à la vague d'émeutes et de blocus qui a commencé à Ferguson, Phil A. Neel offre une vue rapprochée de ce paysage dans tous ses détails sinistres mais captivants.
    À la veille de l'élection américaine, Phil A. Neel nous livre ici les clés pour lire le conflit de classes et sa nouvelle géographie aux États-Unis.

  • Chris Kyle est un héros. Ancien sniper chez les Navy Seals durant la deuxième guerre d'Irak, il a tué plus de 160 « cibles ». Au faîte de sa gloire (Clint Eastwood a même acheté les droits de son autobiographie, bestseller aux États-Unis, pour en faire un film - ce sera "American Sniper"), Chris Kyle dédie sa vie à aider ses anciens camarades de combats marqués aussi bien physiquement que mentalement par la guerre. Eddie Ray Routh est l'un d'entre eux.

    Le 2 février 2013, l'inconnu EDDIE RAY ROUTH abat la Légende Chris Kyle. Ce livre raconte le crime - et ses conséquences.

  • À rebours d'une focalisation extrême sur la personnalité de Donald Trump et à l'heure où les Américains sont appelés à choisir un nouveau président, Didier Combeau nous invite à revenir aux fondamentaux, à soulever le voile des anathèmes, pour comprendre les origines des fractures qui divisent si profondément le pays. L'auteur se concentre sur sept sujets qui constituent le fond des joutes électorales. L'immigration, qui est au coeur même de l'aventure nationale. L'émergence des identités politiques non conformes à la norme blanche hétérosexuelle. L'égalité inscrite dans la Constitution, mais si difficile à mettre en oeuvre dans le pays de la liberté. La violence, en tant que fléau spécifiquement américain. La relation si ambiguë des Américains avec la nature, entre le culte de la wilderness et le rêve de la domination de l'homme sur son environnement. L'évolution des institutions, initialement conçue comme un rempart contre la tyrannie et qui consacrent aujourd'hui une hyperprésidence. La confusion du système électoral qui frappe la représentation d'incertitude. Le fil rouge qui relie ces thèmes de fond est la question de l'identité américaine, en jeu dans ces prochaines élections. Cette identité est liée à l'équilibre toujours difficile des pouvoirs, quand la Constitution, d'une robustesse jusqu'ici inégalée, se fait, depuis quelques années, le foyer de radicalités inquiétantes. L'avenir des Etats-Unis nous concerne tous. Il va se jouer dans les prochaines élections, dont Didier Combeau remet la compréhension dans la longue durée

empty